Schématiquement, une API (application programming interface) est un jeu de définitions qui permet à des programmes de communiquer entre eux. Iddo Gino est depuis plus de 10 ans dans ce domaine. C'est remarquable dans la mesure où ce jeune n'a que 21 ans. Voici 4 ans, il déménageait de Tel Aviv à San Francisco. Peu après, il figurait dans le 'Forbes 30 Under 30', un classement de jeunes entrepreneurs à succès. Aujourd'hui, Iddo Gino est à la tête de RapidAPI, une entreprise qui a développé la place de marché éponyme. RapidAPI emploie 60 collaborateurs et a récolté 37 millions $ auprès d'investisseurs. Avec plus de 1...

Schématiquement, une API (application programming interface) est un jeu de définitions qui permet à des programmes de communiquer entre eux. Iddo Gino est depuis plus de 10 ans dans ce domaine. C'est remarquable dans la mesure où ce jeune n'a que 21 ans. Voici 4 ans, il déménageait de Tel Aviv à San Francisco. Peu après, il figurait dans le 'Forbes 30 Under 30', un classement de jeunes entrepreneurs à succès. Aujourd'hui, Iddo Gino est à la tête de RapidAPI, une entreprise qui a développé la place de marché éponyme. RapidAPI emploie 60 collaborateurs et a récolté 37 millions $ auprès d'investisseurs. Avec plus de 10.000 API, sa place de marché s'est imposée comme l'une des plus importantes dans son domaine. Iddo Gino a fondé RapidAPI voici 5 ans comme une sorte de 'github pour API'. " Je n'ai pas immédiatement songé à mettre en place un plan d'affaires, confie-t-il lors de la visite de Data News dans ses bureaux de San Francisco. Mais j'avais évidemment compris que le recours à des API avait le vent en poupe. Et qu'il existait déjà plusieurs licornes, comme l'entreprise fintech Adyen ou l'acteur cloud Twilio. " Du coup, le mot est lâché : comme tant d'entrepreneurs IT de la Silicon Valley, Gino rêve de faire grandir sa société pour en faire une 'licorne', une entreprise à la valorisation boursière supérieure à 1 milliard $. RapidAPI n'en est certes pas encore là, même si Iddo Gino est convaincu du potentiel du marché des API. Ainsi, une entreprise comme Expedia, la plateforme de recherche du secteur du voyage, génère 90% de son chiffre d'affaires via des API. Et chez eBay, il s'agit de 60%, contre 50% chez Salesforce. Les API sont devenues incontournables et de nombreuses entreprises les utilisent, avec parfois des dizaines, voire des centaines d'API. " Mais cette situation induit des risques, avertit Iddo Gino. L'intégration d'API tierces se révèle assez complexe. Il suffit d'une seule API non conforme pour rendre l'ensemble de l'appli non conforme. " RapidAPI se profile dès lors comme une balise. Chaque développeur peut installer gratuitement ses API sur la plateforme, après quoi celle-ci les enrichit d'informations supplémentaires : nombre de téléchargements réalisés, popularité de l'API, etc. " Dans le même temps, nous fonctionnons comme une sorte d'outil de développement, poursuit Iddo Gino. Via notre plateforme, un développeur trouvera plus rapidement les API dont il a besoin, ce qui permettra d'accélérer le développement et d'en améliorer la qualité - et donc de stimuler l'innovation. " Ce même principe, RapidAPI l'applique désormais aussi pour structurer le portefeuille d'API internes d'une entreprise. Par ailleurs, RapidAPI propose une version en marque blanche de sa plateforme pour un grand opérateur de réseaux. " L'entreprise achète beaucoup d'API. Via leur plateforme RapidAPI interne, elle consolide l'achat de ces API et en contrôle l'utilisation. " D'autres entreprises investissent dans un concentrateur interne pour stimuler la réutilisation d'API au sein des différents départements internes et renforcer l'expertise interne autour des API.