Les hotspots LTE 4G sont plus portables que les routeurs à modem mobile intégré. Certains sont même pourvus d'une batterie. Ils peuvent être emportés partout pour établir une connexion Internet aux endroits où une ligne Internet fixe n'est pas disponible. Dans certains cas, mais pas toujours, ils peuvent aussi servir de sauvegarde à une connexion Internet normale. Ce faisant, le risque de se retrouver sans Internet est particulièrement faible.

Pour créer cette connexion Internet mobile, il faut évidemment une carte SIM active avec un abonnement de données. La vitesse de la connexion mobile dépend comme il se doit des spécifications du modem mobile. La vitesse maximale théorique de téléchargement des hotspots testés se situe entre 50 et 150 Mbit/s. Mais ce débit possible dans la pratique dépend évidemment de l'emplacement, du réseau et de l'abonnement mobile.

Méthode de test

Nous avons testé le débit effectif à l'aide d'IPerf 3 dans toutes les fréquences wi-fi supportées. Nous avons réalisé au total 4 tests de vitesse de 30 secondes chacun avec 10 flux de données parallèles dans le sens de l'émission et de la réception, sachant que nous avons négligé les résultats des toutes premières secondes (pour éviter ainsi les écarts au démarrage). A l'aide d'une tablette Android et de l'appli Farproc wi-fi Analyzer, nous avons réalisé un test de portée dans la fréquence 2,4 GHz sur un total de 6 sites situés dans une configuration en étoile 3D, au-dessus et en dessous du routeur testé. Nous avons mesuré la vitesse Internet mobile avec une SIM Mobile Vikings via le réseau BASE et à l'aide du test de vitesse Telenet. Tous les résultats des tests ont été convertis en scores pondérés en termes de fonctionnalité, de vitesse Internet et de portée sans fil. Nous avons enfin converti tous ces résultats en score de performances général pondéré sur 100 points. Dans le score prix/performances sur 100 points, le score de performances compte pour 60 % et le score de prix pour 40 %.

AVM FRITZ ! Box 6820 LTE

Le FRITZ ! Box 6820 LTE est un hotspot LTE 4G ayant un seul port Gigabit Ethernet. Celui-ci peut être utilisé pour connecter un autre routeur, concentrateur ou commutateur pour partager ainsi l'Internet mobile sur le réseau local. Ou pour réaliser une connexion directe avec un ordinateur ou une console. Le débit de téléchargement descendant mobile maximum est de 150 Mbit/s, tandis que le chargement ascendant maximum est de 50 Mbit/s (LTE Cat 4). La partie wi-fi ne fonctionne que dans la fréquence 2,4 GHz jusqu'à 450 Mbit/s en Wireless-N. La fente SIM se trouve sous le routeur, entre deux pieds intégrés fixes. C'est là que se trouve aussi l'alimentation électrique. Toutes les antennes sont intégrées dans le boîtier blanc ivoire de 13,4 cm de haut, 6,4 cm de large et 9,9 cm de profondeur. La carte mini-SIM s'insère dans la fente et se retire facilement après une légère pression, ce qui la fait sauter. Il n'y a pas de bouton d'alimentation : le routeur démarre automatiquement dès que la fiche est enfoncée dans la prise. L'interface Web et le système d'exploitation Fritz ! 0S sont identiques à ceux de tous les autres routeurs d'AVM. Le hotspot essaie lui-même de détecter le fournisseur utilisé, mais s'il n'y arrive pas, le réglage 'autre prestataire de service Internet' est activé et l'utilisateur complète lui-même le nom du point d'accès (APN) et les données utilisateur. La gestion intègre un outil pour déterminer l'orientation idéale des antennes intégrées et assurer ainsi une réception mobile optimale. En tournant et en déplaçant l'appareil, vous obtiendrez une meilleure réception. A l'avant de l'appareil, se trouvent 3 LED qui indiquent la qualité de réception. Le signal est une synthèse des niveaux des 2 antennes. Cette fonctionnalité pratique se révèle très utile dans la mesure où une légère modification de la position peut parfois se traduire par une amélioration importante de la réception. Ce hotspot mobile fonctionne aussi avec l'appli Fritz ! App WLAN qui offre notamment l'accès hôte ou demande des détails sur la qualité de la connexion. De même, le service MyFritz ! est supporté. Celui-ci permet d'atteindre le routeur mobile via l'Internet de manière sécurisée.

- Prix Internet moyen (HTVA) : ? 157,-

- Score de performances : 64/100

- Score prix/performances : 55/100

D-Link DWR-932

Le D-Link DWR-932 Mobile Wi-Fi Hotspot 150 Mbps est un peu plus épais, mais pas beaucoup plus grand qu'une carte de crédit. Il pèse 77 g seulement. Il permet de partager partout une connexion Internet mobile LTE Cat 4 entre appareils wi-fi Wireless-N. Ce minuscule hotspot mobile se glisse dans la poche. L'appareil noir mat est doté d'une batterie polymère Li-ion amovible d'une capacité de 2.000 mAh offrant une autonomie de 4 à 5 h. Il est alimenté par un port micro-USB standard. Un câble USB est livré avec l'appareil, mais l'utilisateur devra se doter d'un adaptateur d'alimentation. Les LED sur la face avant affichent les informations d'état comme le type de réseau, la force du signal, l'état de l'itinérance, l'état SMS, l'état de la connexion Internet, l'état de la batterie, l'état wi-fi et les clients wi-fi connectés. La puce wi-fi supporte l'IEEE 802.11n/g/b avec un débit maximum de 300 Mbit/s. L'antenne wi-fi unique est intégrée dans l'appareil, ce qui est également le cas des 2 antennes LTE. Sur la face latérale, on trouve un bouton qui permet d'établir rapidement une connexion wi-fi (en enfonçant légèrement le bouton) ou de débrancher le wi-fi (en appuyant longuement) et un bouton d'alimentation.

Outre la possibilité de créer un hotspot mobile pour plusieurs appareils wi-fi, le DWR-932 peut également s'utiliser comme modem USB mobile pour Windows 7 ou ultérieur et Mac avec au moins OS X 10.5. Vous connectez alors le modem à un ordinateur via le port USB et le câble livré avec l'appareil. Il va de soi qu'il n'est pas possible de charger simultanément la batterie. D'éventuels programmes de commande nécessaires sont automatiquement installés.

La gestion est synoptique et répartie de façon logique. Il s'agit surtout d'un hotspot, même si l'on retrouve quelques fonctions de type routeur, comme un pare-feu SPI et un tunnel VPN. Il est en outre possible de filtrer par adresse MAC ou IP. Par ailleurs, le filtrage au niveau du port est possible, outre la définition d'un maximum de 50 règles de tunnel de port (UPnP peut être activé comme alternative). La connexion Internet peut être activée de manière permanente, ou activée/désactivée manuellement, mais cette possibilité ne peut être associée à un schéma temporel. Cela dit, le hotspot peut être mis en veille après un délai de 1, 3 ou 5 minutes si aucun client wi-fi n'est connecté.

- Prix Internet moyen (HTVA) : ? 79,-

- Score de performances : 61/100

- Score prix/performances : 70/100

Netgear AirCard 810S

Le Netgear AirCard 810S Mobile Hotspot distribue une connexion 4G LTE Cat 11 jusqu'à 600 Mbit/s entre maximum 15 appareils wi-fi. Vous configurez l'ensemble via un écran tactile et le hotspot fonctionne comme un modem USB. Il se glisse dans une poche, tout en étant quelque peu plus grand et plus lourd (132 g) que le D-Link DWR-932. La batterie Li-Ion amovible (2.930 mAh) offre une autonomie de 11 h maximum. Via l'USB, un smartphone ou un petit appareil USB connecté peut également se charger en 30, 60 ou 90 minutes, faisant de ce hotspot mobile un 'powerbank' (coûteux). Cette fonction est baptisée Jump Boost et doit être explicitement activée dans la gestion. Le câble de chargement nécessaire est livré avec l'appareil. Un petit chargeur USB est également prévu dans l'emballage.

L'écran couleurs de 2,4'' est tactile, ce qui permet de tout régler sans ordinateur ou appareil mobile. Certes, ce hotspot propose également une gestion Web classique et peut par ailleurs être configuré à l'aide d'une appli mobile pour Android ou iOS. La puce wi-fi supporte les deux fréquences wi-fi, avec un débit maximal de 867 Mbit/s dans la bande de fréquence 5 GHz et de 300 Mbit/s dans la bande 2,4 GHz. Les antennes wi-fi et LTE sont intégrées, tandis que sous l'appareil, l'AirCard 810S possède 2 connecteurs TS-9 pour des antennes LTE externes optionnelles. Netgear commercialise elle-même aussi une antenne MIMO externe.

On trouve également en option l'AirCard Smart Cradle qui transforme ce hotspot en un routeur LTE mobile avec 2 antennes wi-fi externes, un seul port USB et 3 ports Gigabit Ethernet. L'interface de gestion est synoptique, avec un nombre limité de réglages. La connexion modem peut être activée de manière permanente ou manuelle, tandis qu'un réglage temporel est également possible. On retrouve également le DDNS, le tunnel VPN, le réseau hôte, le filtrage IP et mAC et un pare-feu NAT maison.

A noter que ce hotspot peut être connecté via l'une des fréquences wi-fi à un routeur ou hotspot wi-fi existant, avec possibilité de télécharger ainsi automatiquement le tunnel Internet. Cette solution ralentit potentiellement l'accès wi-fi, car une fréquence n'est évidemment plus disponible pour les clients wi-fi ou l'accès hôte. Les réglages wi-fi sont visibles en permanence à l'écran et nous n'avons trouvé aucun réglage pour les cacher : tout utilisateur qui accède à l'écran peut donc établir une connexion via le wi-fi. En outre, il est possible de modifier différents réglages via l'écran (dont une remise à zéro), sachant qu'aucun code PIN n'est prévu. Un petit malin pourrait donc changer le menu en arabe : essayez ensuite de vous y retrouver...

- Prix Internet moyen (HTVA) : ? 206,-

- Score de performances : 79/100

- Score prix/performances : 60/100

Netgear Nighthawk M1

Le Netgear Nighthawk M1 est un routeur de voyage mobile pouvant être utilisé partout. L'appareil est particulièrement compact et en outre doté d'une batterie. Ce faisant, il peut également être utilisé comme 'powerbank' pour recharger notamment un smartphone ou un petit appareil USB portable. Ce petit routeur mobile possède plusieurs noms. Ainsi, sur l'emballage figure Nighthawk M1 4GX Gigabit LTE Mobile Router (MR1100-100), alors que le site Web néerlandais de Netgear évoque simplement le Nighthawk M1 mobiele router et qu'aux Etats-Unis, il est question de Nighthawk LTE Mobile Hotspot Router. En revanche, aucune référence de l'appareil sur le site Web belge, alors même que l'appareil est commercialisé dans notre pays.

La batterie Li-Ion 5040 mAh amovible offre selon Netgear une autonomie de 24 h La société a effectué ce calcul comme suit : streaming de vidéo YouTube durant 1 h, pause de 30 m et répétition de la séquence durant 24 h La durée en standby peut atteindre 500 h Avec une carte mini-SIM et un abonnement données, vous pouvez établir partout une connexion Internet via le wi-fi ou l'Ethernet.

Le Nighthawk M1 offre une vitesse de téléchargement descendante théorique mobile jusqu'à 1 Gbit/s et ascendante jusqu'à 105 Mbit/s (Gigabit LTE ou Cat 16). Il s'agit là du hotspot le plus rapide de notre test, même si le réseau utilisé et l'abonnenement données doivent évidemment supporter de tels débits.

Selon Netgear, le Nighthawk M1 partage une connexion Internet mobile avec un maximum de 20 appareils wi-fi. Le streaming de médias se fait via les ports USB type-c ou USB type-a, ou au départ d'une carte mémoire micro-SD. Par ailleurs, le Nighthawk M1 peut faire office de station de base pour les caméras de surveillance Arlo de Netgear.

Les antennes LTE sont intégrées dans l'appareil, mais on trouve à l'arrière 2 connecteurs TS-9 cachés derrière des joints en caoutchouc. Ceux-ci accueillent des antennes 3G/4G optionnelles pour une meilleure réception mobile.

La face supérieure comprend un écran LCD couleurs de 2,4'' affichant différentes statistiques (consommation, puissance du signal, etc.), mais aussi les données de 'login' wi-fi. L'affichage de ces données ne peut pas, pour autant que nous sachions, être désactivées via la gestion. Du coup, toute personne utilisant cet appareil peut s'y connecter. Il s'agit là à notre sens d'un point négatif puisqu'il devrait être possible dans la gestion de désactiver cette fonction en option pour des raisons de sécurité. Cela étant, le mot de passe de gestion ne s'affiche pas à l'écran. Pour économiser la batterie, l'écran n'est actif que lorsque l'on enfonce brièvement le bouton d'alimentation. Les cartes micro-SIM et mémoire s'enfichent dans une fente située sous la batterie amovible.

La gestion simple et synoptique offre 3 feuilles de tab : Dashboard, Mymedia et Settings. L'appli utilise des pictogrammes, mais offre globalement les mêmes possibilités que la gestion Web. Le Dashboard propose un aperçu de toutes les connexions, de la consommation de données et des principaux réglages. Mymedia donne accès au système de fichiers d'une carte micro-SD ou d'un disque USB externe connecté. Le SMB et FTP ne sont pas supportés. Toutes les opérations de copie et d'autres fichiers se font via la gestion Web ou l'appli mobile. De même, pour écouter des médias, l'appli mobile est nécessaire. Via le menu Settings, il est possible en principe d'effectuer l'ensemble des réglages, par exemple pour les 2 fréquences wi-fi, pour le contrôle parental, le contrôle d'accès, le filtrage de sites Web, l'activation/désactivation selon un schéma préétabli et la protection SIM. Le filtrage de ports, le tunnel 'forwarding' et VPN sont également possibles. Via ce menu, vous pouvez aussi effectuer une mise à jour en ligne du 'firmware'. A noter également l'option 'data offloading'. La connexion mobile fait alors office de sauvegarde d'une connexion de données via wi-fi ou Ethernet : si cette ligne tombe, la connexion mobile est directement activée afin de ne pas interrompre l'Internet. Dans le cas du 'data offloading' via wi-fi, l'accès hôte et la double bande sont désactivés, une seule fréquence wi-fi étant alors disponible pour l'équipement client.

- Prix Internet moyen (HTVA) : ? 276,-

- Score de performances : 87/100

- Score prix/performances : 62/100

TP-Link M7650

Le TP-Link LTE-Advanced Mobile wi-fi M7650 tient dans une main digne de ce nom et se glisse dans une poche. Ce hotspot mobile partage une connexion 4G LTE Cat 11 jusqu'à 600 Mbit/s entre un maximum de 32 appareils wi-fi supportant un débit AX1200-wi-fi (867 Mbit/s dans la bande 5 GHz et 300 Mbit/s dans la bande 2,4 GHz). Par ailleurs, ce hotspot fait office de modem USB mobile pour Windows et Mac. Un petit écran LCD affiche les informations d'état et de connexion nécessaires. La batterie (3.000 mAh) offre une autonomie de 15 h ainsi que plus de 900 h en 'standby'. Les dimensions sont comparables à celles du Netgear AirCard 810S. Un petit câble USB blanc est livré avec l'appareil et peut servir de câble de données pour la fonction modem. Vous devez acheter un câble USB séparé.

Le petit écran LCD TFT couleurs 1,44'' affiche uniquement des informations d'état. Il ne peut donc pas, comme sur les hotspots de Netgear, être utilisé pour la configuration et sert surtout pour contrôler la consommation de données. Sous la batterie se trouve une fente micro-SD qui accueille une carte mémoire jusqu'à 32 Go. Les données stockées sur cette carte peuvent être partagées via USB ou via wi-fi à l'aide des serveurs de fichiers intégrés (Samba ou FTP, mais pas DLNA). Le M7650 utilise une micro-SIM, mais TP-Link livre un adaptateur nano-SIM avec l'appareil. L'appli tpMiFi pour Android et iOS permet de gérer ce hotspot. Cette appli est optimisée pour les smartphones, mais fonctionne le cas échéant aussi sur tablette. Par ailleurs, on trouve une gestion Web traditionnelle. Les deux solutions offrent une interface synoptique, mais toutes les options de configuration ne sont pas présentes dans l'appli. Le tout n'est pas très riche ni compliqué, car il s'agit d'un routeur aux réglages limités. DMZ, le tunnel VPN, le tunnel de port et le DHCP peuvent être configurés. Par ailleurs, il est possible de bloquer des clients en fonction d'une adresse MAC. Mais il n'existe aucune option de sécurité autre, pas plus qu'il n'est possible de créer un réseau hôte wi-fi.

- Prix Internet moyen (HTVA) : ? 149,-

- Score de performances : 85/100

- Score prix/performances : 69/100

Consultez le tableau sur http://datanews.levif.be/itemodems2018

Conclusion

Le Netgear Nighthawk M1 offre le plus grand éventail de possibilités et est le vainqueur du test. Reste que la multiplication des fonctions se paie au prix plein. Si vous n'avez pas besoin de la fonction de routeur du M2, le hotspot mobile de TP-Link, le M7650, performe également bien, le tout à un prix attractif. Le D-Link DWR-932 mérite une mention spéciale pour sa compacité et son prix intéressant.

Le D-Link DWR-932 n'est pas beaucoup plus grand qu'une carte de crédit.
L'option 'data offloading' du Nighthawk M1 transforme la connexion mobile en une sauvegarde d'une connexion de données via wi-fi ou Ethernet.
Les réglages du TP-Link M7650 ne sont pas particulièrement étendus.
Le Netgear Nighthawk M1 se configure entièrement via un écran tactile.
© Getty Images/iStockphoto