EkkoSense a vu le jour voici 6 ans avec une solution de DCIM (Datacenter Infrastructure Management). Initialement, l'objectif de l'entreprise était de réduire le 'risque thermal' d'un centre de données. En effet, lorsque le refroidissement ne répond pas correctement aux exigences de l'environnement, l'infrastructure risque de s'arrêter. "Le sur-refroidissement et un refroidissement non efficace restent des problèmes majeurs, surtout dans les centres de données plus anciens", explique Johan Claes, CEO de DCONGREEN, une entreprise qui fournit des solutions de durabilité pour centres de données et distribue le logiciel d'EkkoSense dans le Benelux.
...

EkkoSense a vu le jour voici 6 ans avec une solution de DCIM (Datacenter Infrastructure Management). Initialement, l'objectif de l'entreprise était de réduire le 'risque thermal' d'un centre de données. En effet, lorsque le refroidissement ne répond pas correctement aux exigences de l'environnement, l'infrastructure risque de s'arrêter. "Le sur-refroidissement et un refroidissement non efficace restent des problèmes majeurs, surtout dans les centres de données plus anciens", explique Johan Claes, CEO de DCONGREEN, une entreprise qui fournit des solutions de durabilité pour centres de données et distribue le logiciel d'EkkoSense dans le Benelux. La solution d'EkkoSense combine la visualisation 3D et le contrôle à distance du centre de données. Dans un premier temps, les données sont collectées dans les baies et indiquent la charge de refroidissement réelle des systèmes de refroidissement installés sur le site. Il s'agit là d'une différence majeure par rapport aux capteurs traditionnels. En effet, ceux-ci mesurent la température dans les baies, mais n'indiquent pas comment les infrastructures atteignent cette température de manière optimale ou la quantité d'énergie consommée. L'analyse des données se fait grâce à un moteur d'IA. Cette analyse poussée des données permet d'avoir une vue très détaillée des performances et de l'impact de chaque système de refroidissement séparé dans le centre de données. "Ce faisant, il est possible de régler très précisément le refroidissement, souligne Paul Milburn, 'chief product officer d'Ekkosense. Lorsqu'un réglage est effectué sur un appareil, nous savons quel impact celui-ci a sur quel flux d'air et ce qui change ainsi dans quelles baies." De même, l'analyse des données permet un monitoring précis des événements dans le centre de données. "Il est important de détecter la moindre anomalie dans les performances. Cela permet en effet d'intervenir avant même que le problème ne se produise." Avec à la clé une diminution des temps d'arrêt et des dommages que ceux-ci peuvent entraîner. Les centres de données plus modernes - certainement ceux des grands acteurs - sont en général conçus dans une optique d'amélioration de l'efficacité énergétique. "Mais tout le monde ne travaille pas aujourd'hui, et de loin, dans le cloud, fait remarquer Johan Claes. Ainsi, de 60 à 70% de l'IT tourne encore dans d'anciens centres de données, ce qui laisse une belle marge de manoeuvre pour l'optimisation. Cela vaut tout spécialement pour la Belgique qui n'est pas particulièrement réputée comme un 'hub' majeur pour les centres de données. Le paysage ne comprend que peu de projets de nouvelles constructions, contre beaucoup de centres de données d'entreprise assez anciens et en colocation, par rapport à d'autres pays, ce qui ralentit l'adoption du cloud." Ce sont précisément sur ces conditions de marché que joue EkkoSense. "Nous voyons sur les projets une économie moyenne de 30% sur la facture énergétique associée au refroidissement. Le retour sur investissement est actuellement de 10 mois." Certes, les applications de monitoring des centres de données existent depuis longtemps déjà. Y a-t-on simplement ajouté une couche d'IA? "Il existe une différence majeure, affirme Johan Claes. Autrefois, l'optimisation d'un centre de données exigeait des efforts importants. Une fois l'exercice terminé, les effets s'estompaient inexorablement au fil du temps. Or il s'agit désormais d'un flux continu de données associé à une analyse en temps réel. Cela permet un ajustement permanent et une optimisation constante de l'environnement." EkkoSense cible les centres de données à partir de 100 baies.