L'Europe n'a aucune preuve que Kaspersky Lab aurait été coupable d'espionnage ou d'autres pratiques déloyales pour le compte de la Russie. Voilà ce qui ressort d'une question parlementaire de Gerolf Annemans. Celui-ci avait posé la question suite à une résolution de l'UE qualifiant l'entreprise de dangereuse et malhonnête.