Le centre de recherche Imec vient de présenter 2 nouveaux types de cellules solaires dont le recouvrement est en pérovskite. Celles-ci peuvent générer davantage d'énergie étant donné que chaque matériau absorbe une autre partie de la lumière solaire.

Concrètement, la partie visible de la lumière solaire frappe d'abord la pérovskite avant que la partie infrarouge ne traverse la cellule sous-jacente. Le centre de recherche s'intéresse tant aux cellules pérovskite/silicium (aujourd'hui les plus courantes dans les panneaux solaires) que les cellules pérovskite/ CIGC pliables et qui pourront à terme être installées sur des façades ou des fenêtres.

La pérovskite est depuis longtemps un matériau prometteur pour les cellules solaires, mais était jusqu'à présent confinée à la recherche du fait de son manque de stabilité et de la présence de plomb. Imec espère que les cellules solaires tandem pourront être commercialisées d'ici 2021 et s'attend à une augmentation d'efficacité de 30 % ou plus.