Le géant de l'information est mis sous pression par son propre personnel suite à un article du New York Times qui évoque différents cadres qui, après avoir eu des comportements inacceptables, continuent à travailler sans être condamnés ou partent avec un parachute doré. Des centaines de collaborateurs de par le monde ont ainsi arrêté le travail le 1er novembre.