L'autorité néerlandaise de protection des données personnelles souligne qu'il est interdit de suivre le comportement numérique des citoyens. Ainsi, les magasins qui utilisent des techniques comme le traçage par wi-fi pour contrôler les déplacements des clients et stockent des données à caractère privé ne peuvent donc pas les exploiter sans autorisation expresse. Selon cette autorité, le traçage n'est permis que pour des raisons de sécurité. Aujourd'hui, ce 'tracking', souvent sur base de signaux GSM, est déjà utilisé pour suivre les flux de personnes lors de manifestations ou dans les rues commerçantes. Dans notre pays, l'Institut Vias a récemment émis l'idée de pouvoir ainsi cartographier les flux migratoires pour identifier ainsi les trafiquants d'êtres humains.