Cette année, la rédaction de Data News a retenu comme ICT Woman of the Year trois figures qui non seulement occupent une fonction C dans l'ICT, mais ont également fondé leur société. Leurs points communs ? L'entreprenariat, le leadership et la technologie, outre des atouts tels que l'ambition, un parcours impressionnant, une attention soutenue pour la diversité, une personnalité forte et une belle visibilité. Au terme du vote du lectorat et de l'évaluation par le jury, Dewi Van De Vyver (Flow Pilots) succède à Heidi Rakels (Guardsquare) comme ICT Woman of the Year.
...

Cette année, la rédaction de Data News a retenu comme ICT Woman of the Year trois figures qui non seulement occupent une fonction C dans l'ICT, mais ont également fondé leur société. Leurs points communs ? L'entreprenariat, le leadership et la technologie, outre des atouts tels que l'ambition, un parcours impressionnant, une attention soutenue pour la diversité, une personnalité forte et une belle visibilité. Au terme du vote du lectorat et de l'évaluation par le jury, Dewi Van De Vyver (Flow Pilots) succède à Heidi Rakels (Guardsquare) comme ICT Woman of the Year. Dewi Van De Vyver s'est toujours occupée de technologie. Il était donc écrit qu'elle deviendrait développeuse. Voici 8 ans, elle confondait la 'scale-up' Flow Pilots dont elle est CEO depuis l'année dernière. Flow Pilots accompagne des projets d'innovation numérique qu'elle réalise de A à Z. Parmi ses clients les plus connus, citons Axa, Agfa, Soudal, Belfius et Sodexo. Au quotidien, Dewi inspire une trentaine de collaborateurs. Elle a complété son master en sciences de la communication par des formations en économie, conception graphique et gestion IT. C'est à l'intersection de ces disciplines qu'elle puise son inspiration. Mais aussi auprès de ses deux fils qui l'incitent à se consacrer au 'bien commun'. Dewi est déterminée à inciter davantage de femmes à opter pour la technologie en général, et l'IA en particulier. " Dans le débat actuel sur la technologie, un angle d'approche majeur fait défaut, celle pourtant de la moitié de la population. Il est grand temps de sensibiliser tout un chacun ", insiste-t-elle. Son sens de l'entreprenariat et son implication dans la diversité - voir à cet égard son interview en page 18 - a permis à Dewi Van De Vyver de l'emporter sur Bieke Van Gorp (cofondatrice & COO de FibriCheck) et Caroline De Vos (cofondatrice & COO de SatADSL). Par ailleurs, Data News a désigné la Young ICT Lady of the Year. L'objectif est ici d'attirer l'attention des (jeunes) femmes sur les carrières dans l'ICT. Les candidates devaient avoir moins de 35 ans, être actives dans une entreprise ou une fonction ICT pour se présenter ou être présentées par un(e) collègue. Le jury a retenu 10 nommées, après quoi un vote en ligne a permis d'établir un top 5. Ces 5 candidates se sont présentées face au jury qui a finalement élu Julie Scherpenseel, 'chief growth officer' de ML6, comme Young ICT Lady of the Year. C'est son travail de master qui a éveillé sa passion pour l'analyse, puis pour l'apprentissage machine et l'IA. Le tout suivi d'un post-doctorat en Big Data & Analytics in Management and Business (KULeuven, la plus grande distinction). Après avoir approfondi son expertise en données chez Real Impact Analytics et Accenture, elle devient développeuse métier pour la start-up ML6. Désormais, elle est chargée du développement de l'activité à l'étranger et de l'évolution future en concertation avec le CEO, le CTO et le conseil consultatif. Le jury est convaincu que Julie peut servir de modèle pour les (jeunes) femmes. D'autant qu'elle collabore à des initiatives comme Code City, CodeNPlay et WeGoSTEM, outre qu'elle voudrait relancer le Young Potentials Boostcamp..