La bonne nouvelle est cependant que ces CIO ont réussi, dans notre pays également, à déployer les technologies nécessaires ou à en intensifier la mise en place. Une accélération numérique donc qui, selon les analystes du cabinet Gartner, a contribué à renforcer le rôle du CIO et à le positionner davantage encore comme le moteur de la numérisation dans l'organisation. Par ailleurs, cette accélération a ouvert de nouvelles opportunités au CIO en tant que partenaire du CEO et de la direction générale.
...

La bonne nouvelle est cependant que ces CIO ont réussi, dans notre pays également, à déployer les technologies nécessaires ou à en intensifier la mise en place. Une accélération numérique donc qui, selon les analystes du cabinet Gartner, a contribué à renforcer le rôle du CIO et à le positionner davantage encore comme le moteur de la numérisation dans l'organisation. Par ailleurs, cette accélération a ouvert de nouvelles opportunités au CIO en tant que partenaire du CEO et de la direction générale. Cela étant, la Gartner CIO Survey 2021 montre par ailleurs que le 'momentum' initié par le premier confinement s'essouffle peu à peu. En d'autres termes, une accélération numérique n'est pas synonyme de transformation numérique. Globalement, les CIO belges n'ont pas suffisamment réussi à ajouter de nouveaux revenus numériques aux résultats d'exploitation. Reste qu'il n'est pas encore trop tard. Selon Gartner en effet, des opportunités s'ouvrent encore pour les CIO pour leur permettre de se positionner davantage ainsi que le département IT. Le cabinet formule 5 recommandations à mettre en oeuvre avant que la crise ne soit totalement terminée. Donnez la priorité absolue aux projets et initiatives de transformation susceptibles de stimuler la croissance de l'entreprise. Et certainement si ces projets peuvent contribuer à permettre à l'organisation de surmonter la crise.Collaborez avec la direction pour imaginer de nouvelles manières de transformer l'entreprise après la Covid-19. Contribuez à tracer la voie et alignez les capacités technologiques sur les modèles organisationnels définis. Veillez ainsi à regagner le 'momentum' initié lors de la première vague du coronavirus. Selon Gartner, plusieurs termes en vogue ne disparaîtront pas dans l'ère post-Covid. Seule leur mise en oeuvre pourrait prendre d'autres formes, tandis qu'il faudra trouver des alternatives pour structurer les équipes IT afin de les doter des compétences nécessaires. Concrètement? Il faudra toujours après la crise développer des solutions basées sur l'intelligence artificielle (IA) et l'apprentissage machine (ML) ainsi que des stratégies en matière d'API. De même, la tendance aux plateformes 'low code', l'approche agile et le DevOps continueront d'exister dans notre pays. Recruter des talents numériques constituera encore et toujours un facteur différentiateur important. Mais pour prendre en compte ces tendances, il conviendra aussi de se montrer flexible et ne pas se contenter d'attirer de nouveaux talents, mais de veiller à la formation permanente. Peut-être existe-t-il d'autres manières d'organiser le puzzle? Un thème jamais vraiment disparu: s'efforcer de prévoir une 'customer experience' cohérente. Une réalité induite tant par la période de crise passée qu'actuelle: optimisez le self-service de vos clients sur tous les canaux possibles. Il s'agit d'une manière évidente de mieux répondre à la demande numérique pour des produits et services et de faire du trajet numérique un véritable moteur de croissance. La résilience fait la différence en temps de crise. Continuez donc à rafraîchir votre portefeuille technologique et à rationaliser vos systèmes 'legacy', recommande Gartner. Parmi les priorités lors du renouvellement du portefeuille technologique, le cabinet évoque la refonte de la sécurité, le cloud et l'IA: ce puzzle convient-il toujours à la nouvelle réalité de l'organisation? Et les pièces du puzzle seront-elles prêtes lorsque la crise du coronavirus sera - définitivement - terminée?