Avant l'arrivée du Surface Go, il fallait dépenser au moins 859 a pour un 2-en-1 de Microsoft, à savoir pour le modèle d'entrée de gamme Surface Pro à 128 Go de stockage et 4 Go de RAM. Pour sa part, le nouveau Go est vendu à partir de 449 ? dans sa version 64 Go et 4 Go. Pour en faire un véritable laptop, vous aurez encore besoin d'un Signature Type Cover, un clavier magnétique rabattable à 99 ? que Microsoft ne livre toujours pas en standard - malgré les critiques répétées. Ce périphérique offre une finition en alcantara doux et est disponible en 4 couleurs différentes. Et même s'il s'agit d'un clavier d'une épaisseur de quelques millimètres à peine, la frappe est très agréable. L'angle de vision de l'écran peut être facilement adapté via un petit support pratique à l'arrière de l'appareil.
...

Avant l'arrivée du Surface Go, il fallait dépenser au moins 859 a pour un 2-en-1 de Microsoft, à savoir pour le modèle d'entrée de gamme Surface Pro à 128 Go de stockage et 4 Go de RAM. Pour sa part, le nouveau Go est vendu à partir de 449 ? dans sa version 64 Go et 4 Go. Pour en faire un véritable laptop, vous aurez encore besoin d'un Signature Type Cover, un clavier magnétique rabattable à 99 ? que Microsoft ne livre toujours pas en standard - malgré les critiques répétées. Ce périphérique offre une finition en alcantara doux et est disponible en 4 couleurs différentes. Et même s'il s'agit d'un clavier d'une épaisseur de quelques millimètres à peine, la frappe est très agréable. L'angle de vision de l'écran peut être facilement adapté via un petit support pratique à l'arrière de l'appareil. Fondamentalement, le Go est simplement une version allégée du Surface Pro. La diagonale d'écran passe de 12,3'' à 10'', le processeur Intel Core est remplacé par un Pentium Gold 4415Y moins puissant, tandis que l'autonomie de la batterie (entendez la durée de visualisation d'une vidéo) est ramenée de 13,5 h à quelque 9 h. Toutes ces mesures ont permis d'atteindre un niveau de prix nettement inférieur, mais se traduisent évidemment par des performances moindres. Le Surface Go n'est certainement pas lent, mais se heurte de temps à autre à certains problèmes. C'est ainsi que l'on constate de légers sautillements lors du défilement de documents complexes ou de pages Web, tandis que des jeux ou autres applications lourdes ne tournent pas toujours avec autant de souplesse. Autant de problèmes que l'on n'accepterait pas de son ordinateur principal, mais le Surface Go se caractérise davantage par sa mobilité (il s'agit d'un laptop vraiment très compact) que par ses performances. Le système d'exploitation de base est Windows 10 en mode S (cf. http://datanews.levif.be/ict/actualite/windows-10-s-deviendra-probablement-s-mode/article-normal-794455. html). La grande différence avec les versions Home et Pro de Windows 10 est le fait que le logiciel ne peut être téléchargé et installé qu'au départ du Windows Store et qu'il n'est possible de surfer qu'avec Microsoft Edge. Du fait de ses restrictions, insiste l'éditeur, l'utilisateur est moins vulnérable aux virus et pirates, tandis que l'ordinateur ne ralentira qu'à peine au fil des années. Les utilisateurs qui considèrent le mode S comme trop condescendant peuvent d'ailleurs basculer à tout moment vers l'environnement Windows 10 classique. Cette migration ne coûte rien et se fait en un tournemain : il ne faut même pas redémarrer le Surface Go. Cela dit, il sera ensuite impossible de revenir au mode S. Si le Go est une machine Windows à part entière, il entre également en concurrence avec le nouvel iPad à écran 9,7''. En effet, les tailles d'écran sont pratiquement identiques, les deux tablettes peuvent être dotées d'un clavier, tandis que toutes deux supportent un stylo numérique (optionnel) : le Surface Pen de Microsoft coûte 109,99 ?, tandis que l'Apple Pencil est vendu à 99 ?. L'iPad est même quelque peu moins cher, puisqu'en l'occurrence, la version à 128 Go coûte exactement le même prix (449 ?) que le Surface Go à 64 Go. En ce qui concerne les autres spécifications, le Go pèse 520 g et son épaisseur n'est 'que' de 8,3 mm. L'appareil est doté d'une caméra de reconnaissance de visage Windows Hello, d'un lecteur de carte microSD et d'une connexion USB-C. La résolution de l'écran PixelSense de 10'' est de 1.800 x 1.200 points pour une résolution spatiale de 217 ppi. Via une station de base optionnelle, il est possible de brancher un écran externe ainsi qu'un clavier pleine taille, une souris ou un autre périphérique. Le modèle actuel ne dispose que du wi-fi, mais le Surface Go sera doté plus tard dans l'année d'une connectivité LTE.