La Commission européenne n'exclut pas que les 317.000 propriétaires b...

La Commission européenne n'exclut pas que les 317.000 propriétaires britanniques d'un nom de domaine .eu perdent le droit sur leur nom de domaine après le Brexit prévu le 30 mars 2019. EURid, l'entreprise privée qui gère les extensions, dit ne rien savoir, mais précise qu'il n'est pas encore clair si les domaines disparaîtront effectivement.