Heidi Rakels (Guardsquare) succède à Ingrid Gonnissen. Dans une vie antérieure, Heidi Rakels (50 ans) a été connue du grand public comme médaillée de judo, une belle carrière sportive qui s'est terminée définitivement en 2004.

Lorsqu'elle tourne le dos au milieu du judo à 36 ans, Heidi se lance dans la programmation. Un projet 'open source' réussi de son ami stimule son envie d'entreprendre. " Nous avions décidé de fonder une société commerciale spécialisée en sécurité, sachant que nous avions identifié une demande et qu'un tel produit ne pouvait être proposé en code source ouvert. Lorsque notre première version a été prête, nous avons créé Guardsquare en 2014. " Dès l'entame avec une cible internationale. Cette année, l'entreprise a remporté la 5e édition du Technology Fast 500 de Deloitte, laquelle récompense les sociétés technologiques à la plus forte croissance durant l'année écoulée. En 3 ans, Guardsquare a vu son chiffre d'affaires progresser de 4.700%, tout en dégageant un bénéfice de 2 millions ? sur un chiffre d'affaires de 6 millions ?. Et celui qui suit l'actualité aura appris que Guardsquare a bénéficié fin janvier de pas moins de 29 millions ? de capital de Battery Ventures, laquelle devenait du même coup actionnaire majoritaire. Le siège social reste à Leuven et l'entreprise envisage d'engager une dizaine d'ingénieurs supplémentaires pour atteindre un effectif d'environ 70 collaborateurs.

© Emy Elleboog

Ce brillant parcours d'entrepreneure a permis à Heidi de l'emporter face à Karen Boers (BeCode/StartUps.be), Laurence Janssens (Microsoft), Barbara Van Den Haute (Informatie Vlaanderen) et Irene Veldstra (Getronics).

Et pour la 8e fois, Data News a également désigné une Young ICT Lady of the Year qui entend récompenser des (jeunes) femmes actives dans le secteur ICT. La personne doit être âgée de moins de 35 ans, travailler dans une société IT ou exercer une fonction ICT pour se présenter comme candidate ou présenter une collègue. Parmi l'ensemble des candidatures, le jury a retenu 10 profils qui ont été soumis au vote des lecteurs pour en retenir un top 5.

Ces 5 candidates se sont ensuite présentées devant le jury qui a finalement élu Sanne Vermeiren, 'functional software engineer' chez Cegeka, au titre de Young ICT Lady of the Year. Nous sommes convaincus que Sanne portera ce titre avec fierté et jouera un rôle de modèle. C'est ainsi qu'elle participe à une initiative visant à faire connaître des sociétés IT à des jeunes filles de 17 et 18 ans.

Hall of Fame

ICT WOMAN OF THE YEAR

2010 Ingrid De Latte

2011 Saskia Van Uffelen

2012 Martine Tempels

2013 Ada Sekirin

2014 Pascale Van Damme

2015 Joke Dehond

2016 Annemie Depuydt

2017 Muriel De Lathouwer

2018 Ingrid Gonnissen

2019 Heidi Rakels

YOUNG ICT LADY OF THE YEAR

2012 Karlien Vanden Eynde

2013 Karen De Smet

2014 Wendy Vermoesen

2015 Ellen Van den Berghe

2016 Ursula L-J Dongmo

2017 Valerie Taerwe

2018 Laurence Schuurman

2019 Sanne Vermeiren