A l'échelle mondiale, 13% des fonctions de CIO sont exercées par une femme. La bonne nouvelle est qu'il s'agit d'une augmentation par rapport aux 12% de femmes voici 4 ans. Cela dit, l'optimisme n'est pas forcément de mise. " Au rythme actuel, nous atteindrons 31% à l'horizon... 2090 ", calcule Jenny Beresford, senior director analyst chez Gartner à l'occasion du Gartner Symposium.

Beresford ajoute en outre que cette augmentation n'est nullement garantie. " Si nous adoptons une position attentiste, ce pourcentage pourrait même être en régression. L'évolution peut sauter une génération ou subir un effet de retour de manivelle de la part de la société. Si le rythme actuel se maintient, il se peut très bien que nous en revenions à 10% d'ici 2030. "

Mais Beresford n'entend pas se montrer trop pessimiste. " Nous sommes face à un nombre croissant d'enquêtes qui démontrent la plus-value de la diversité, tandis qu'il y a davantage de formations STEM pour les jeunes filles, pas seulement en Occident, mais aussi en Chine et en Russie. " Mais d'inviter les femmes à continuer à se différencier. " Qu'est-ce qui fait d'une personne un leader logique dans une organisation (IT) ? Faut-il être plus innovant ? Ou être un bon leader ? "

A cet égard, elle souligne le fait que les femmes sont souvent plus modestes face à leur propre succès. " N'ayez pas peur de partager vos réussites. Les femmes ont été éduquées à ne pas parler trop fort et à ne pas être sous les projecteurs. Il faut en finir. Car cela finit non seulement par jouer contre soi, mais aussi contre ceux et celles qui vous suivent. Assurez la crédibilité d'autres CIO féminines, créez votre crédibilité. " Ouvrir la voie est une chose importante selon Beresford. " Nous parlons souvent de mentorat, mais un catalyseur majeur consiste à avoir un champion qui s'impose et va de l'avant. "

© .

Le Danemark et l'Afrique du Sud à la pointe

Par région, les chiffres diffèrent fortement. C'est ainsi que le Danemark fait figure de chef de file, avec 24% de CIO femmes, tandis que le Royaume-Uni et l'Espagne doivent se contenter de 10% et 8% respectivement. Au niveau de la Belgique, Gartner ne communique aucun chiffre spécifique. Avec 36%, l'Afrique du Sud apparaît comme le leader à l'échelle mondiale, même si Beresford précise que ce pourcentage s'explique surtout par les quotas imposés par les pouvoirs publics. Quant à l'Arabie Saoudite, elle se situe à l'autre extrémité, avec un taux de 0%.