"Les attentes en matière de 5G sont énormes, estime Ian Keene, VP Research chez Gartner à l'occasion de l'événement IT Spotlight de NetEvents à Barcelone. La 5G promet plus de bande passante et doit donc ouvrir la voie à la percée de l'IoT, sans la moindre latence par-dessus le marché. " La 5G est de 100 à 200 fois plus rapide que la 4G et supporte jusqu'à 20.000 Mbit/s. Reste que pour chacune de ces promesses, l'analyste peut citer une alternative. " Ainsi, vous pouvez adapter un réseau 4G existant afin d'en accroître la capacité. C'est techniquement possible pour éliminer la latence de la 4G. C'est d'ailleurs ce que Huawei a démontré récemment. Et qui attend vraiment la percée de l'IoT ? Pour ma part, l'effet de mode autour de la 5G est largement exagéré. "

Jusqu'ici, la 5G n'a été synonyme que de promesses.

Pourtant, la 5G promet de belles choses. Le coût devrait diminuer, de sorte que l'utilisateur paiera moins par octet tout en pouvant utiliser plus facilement des applications lourdes, notamment la diffusion vidéo en HD. En outre, la 5G devrait être capitale pour toutes sortes de nouveaux services, des voitures autonomes aux robots médicaux. Pour les entreprises, la 5G pourrait constituer une alternative au wi-fi, lequel est relativement coûteux et offre une fiabilité relativement limitée. " Pourtant, la 5G est surtout un message commercial, considère Ian Keene. Installer des cellules supplémentaires pour renforcer le réseau 4G coûterait plus cher aux opérateurs. Il est plus facile et moins cher de placer des antennes 5G sur les pylônes 4G existants. Il s'agit d'une opération relativement simple car les antennes 5G sont plus petites, moins lourdes et comportent un émetteur intégré. "

Accélérer la numérisation

Quoi qu'il en soit, la 5G implique d'autres intérêts. Car non seulement de nouvelles bandes de fréquences doivent être mises aux enchères par les pouvoirs publics, mais le consommateur se voit inévitablement contraint d'acheter de nouveaux appareils compatibles 5G. Ainsi, Samsung vient de commercialiser un smartphone 5G. " Nous voyons la 5G surtout comme un moteur majeur du 'network slicing', précise Atchison Frazer, directeur du marketing de Versa Networks, fournisseur américain de solutions WAN 'software-defined'. La 5G permettra aux entreprises d'accélérer leur numérisation. Grâce à un 'network slicing' plus facile, il sera notamment possible de prévoir un 'slice' spécifique par appareil connecté pour une application IoT. "

S'agit-il de l'un des éléments qui fait de la 5G une technologie à prendre en considération ? Peut-être. " La 5G est un 'game changer', considère Daniëlle Jacobs, directrice du Beltug. Reste qu'entre-temps ¬ indépendamment des potentialités offertes ¬, l'échéancier n'est plus à jour. Aux Etats-Unis et en Chine, le déploiement de la 5G est en cours et l'an prochain, la couverture devrait être complète dans ces deux pays. En Europe, et plus particulièrement en Belgique, la situation est différente. " La 5G aurait dû être une réalité aujourd'hui, mais tel n'est pas vraiment le cas ", analyse Kevin Restivo, chercheur en European Enterprise Mobility chez IDC. Jusqu'ici, la 5G n'a été synonyme que de promesses. " Et rien n'indique pour l'instant comment la situation pourrait évoluer.

Calendes grecques

En février dernier, les différents niveaux de pouvoir belges ne se sont pas accordés sur la répartition des recettes des enchères des fréquences 5G. D'où le risque de rater demain le train 5G, tout comme la percée de l'e-commerce a été sous-évaluée, entraînant un retard désormais impossible à rattraper. Compte tenu des difficultés liées à la formation du futur gouvernement, il est probable que le signal de départ de la 5G soit reportée aux calendes grecques.