D'ACCORD Koen Van Beneden, directeur général Personal Systems chez HP

Le succès du télétravail s'explique notamment par l'amélioration de la technologie et un meilleur encadrement logiciel. HP dévoile cette année en Belgique et au Luxembourg son 'Office of the Future', un concept qui regroupe à la fois un bureau classique, mais aussi un bureau à domicile et un bureau mobile. " Les employés peuvent et souhaitent trouver eux-mêmes leur propre voie vers les objectifs communs et individuels dans le cadre de limites clairement définies. Le résultat devient le critère de mesure, plutôt que le nombre d'heures prestées. En outre, la technologie permet d'automatiser les tâches répétitives des travailleurs du savoir, ce qui permet à ces derniers de se concentrer sur le travail créatif ", explique Koen Van Beneden, directeur général Personal Systems chez HP. Cette évolution ne fera qu'accélérer la transition vers la culture du travail. Plus nous attendrons des solutions créatives et intelligentes de nos collaborateurs, plus nous devons leur permettre de décider de la manière d'atteindre leurs résultats. Trouver de nouvelles voies, seul ou en groupe, exige un autre environnement que celui prévu pour les tâches routinières. Le cadre idéal sera différent pour chacun. Ce constat commence à s'imposer. Un nombre croissant d'organisations permet à leurs collaborateurs de générer des résultats indépendamment de l'endroit, de la manière et du moment choisis. "

Joeri Veldeman

PLUTÔT PAS D'ACCORD Joeri Veldeman, directeur RH chez Nokia

Pourtant, le télétravail connaît ses limites, insiste Joeri Veldeman, directeur RH chez Nokia. L'entreprise a été pionnière du télétravail au tournant du siècle, faisant même officiel de labo de test pour ses propres connexions ADSL. " Aujourd'hui, nous offrons à nos employés toutes les facilités d'un poste de travail numérique. Tout collaborateur dont les fonctions le permettent peut faire du télétravail en concertation avec son supérieur hiérarchique ", explique-t-il. Au fil du temps, Nokia a constaté qu'un bon équilibre était essentiel. "" Celui qui travaille presque en permanence de chez lui risque de perdre le lien avec l'entreprise. Ce sentiment est pourtant essentiel. Lorsque l'employé reçoit par exemple de nouvelles missions, il doit pouvoir s'appuyer sur son réseau local. " Voici quelques années, Nokia a dès lors quelque peu repris les choses en main. " Nous ne faisons pas office d'agent de police, mais stimulons nos collaborateurs de manière positive pour les inciter eux-mêmes à reprendre plus souvent le chemin du bureau, notamment en organisant des activités sportives, de journées de cocréation innovante ou de sessions de partage de connaissances. Ces efforts n'ont d'ailleurs pas été vains. Un ou deux jours de télétravail par semaine, combinés à des horaires flexibles au bureau, assurent un meilleur équilibre en permettant de travailler indépendamment d'un lieu ou d'un horaire, avec conservation du lien avec l'entreprise et le site local. "