Le Gartner IT Symposium/Xpo en virtuel a été l'occasion non seulement de présentations sur les nouvelles tendances technologiques et les feuilles de route stratégiques, mais aussi de sortir les calculettes pour 2022. Les CIO européens devraient s'attendre pour 2022 à une hausse de leurs budgets IT totaux de 3,7%. "La pandémie a accéléré la transition vers la numérisation, alors qu'en interne, les budgets ont été consacrés à l'IT, fait remarquer Monika Sinha, vice-présidente de la recherche chez Gartner. Cela signifie que les CIO et directeurs IT peuvent désormais mieux choisir où ils veulent investir." Ainsi, 40% des entreprises de la zone EMEA estiment que l'intelligence artificielle (IA) et le cloud distribué constituent les deux technologies principales sur la base desquelles elles vont soit démarrer, soit poursuivre leurs projets.

L'IT fait désormais partie intégrante du métier.

Mais c'est au niveau de la cybersécurité que 65% des CIO interrogés en EMEA entrevoient l'augmentation la plus importante. Suivent le décisionnel (BI) et l'analytique de données avec 47%, soit un pourcentage identique à celui des CIO qui envisagent d'augmenter leurs dépenses dans les plateformes cloud. Les architectures API et d'autres initiatives regroupées sous l'intitulé 'digital business transformation' suivent avec 37% chacune. Les chiffres émanent d'une étude menée auprès de 2.387 CIO et 'technology executives', dont 687 dans la zone EMEA.

Dépenses en hausse de 4,7%

Par ailleurs, Gartner publie ses prédictions concernant les dépenses IT en 2022. Dans la zone européenne, celles-ci devraient augmenter de 4,7% par rapport aux investissements en solutions et services IT réalisés cette année. Le cabinet estime que ces dépenses devraient atteindre en 2002 un total de 1,3 billion $ (soit environ 1,13 billion €). Le rythme de croissance en 2022 devrait être quelque peu inférieur à celui de 2021 puisque cette année, la croissance s'est établie à 6,3%, un effet direct du coronavirus évidemment.

"Mais indépendamment des chiffres, le principal changement concernera la manière dont l'IT est financée. L'IT ne vient plus en soutien du métier, mais fait désormais toujours plus partie intégrante du métier", estime John Lovelock, vice-président de la recherche chez Gartner.

IaaS et DaaS en tête

En 2022, le cloud d'entreprise représentera déjà 12,5% de l'ensemble des dépenses IT des entreprises. A ce niveau, l'Infrastructure-as-a-Service (IaaS) et le Desktop-as-a-Service (DaaS) seront les segments ayant la plus forte croissance, avec une augmentation de 32,3% et de 31,3% respectivement. Les dépenses en 'Enterprise software' vont progresser de 10%, et de 8,2% en services IT. Par ailleurs, les investissements en centres de données connaîtront une hausse de 3,6%, alors que les dépenses en services de communication et appareils ne progresseront que de 2% et 0,7% respectivement. De tels chiffres étaient attendus après la croissance 'à deux chiffres' des appareils. En raison de la pandémie, de très nombreuses entreprises avaient acheté des PC, tablettes, laptops et smartphones supplémentaires pour faciliter le travail à distance et le travail hybride, autant d'équipements qui seront loin d'être amortis en 2022. "La percée des logiciels d'entreprise, des logiciels d'infrastructure, des services gérés et des services d'infrastructure cloud démontre à mes yeux qu'il s'agit d'une croissance sur le long terme et non pas d'une tendance qui s'essoufflera après un ou deux ans", conclut Lovelock.

Le Gartner IT Symposium/Xpo en virtuel a été l'occasion non seulement de présentations sur les nouvelles tendances technologiques et les feuilles de route stratégiques, mais aussi de sortir les calculettes pour 2022. Les CIO européens devraient s'attendre pour 2022 à une hausse de leurs budgets IT totaux de 3,7%. "La pandémie a accéléré la transition vers la numérisation, alors qu'en interne, les budgets ont été consacrés à l'IT, fait remarquer Monika Sinha, vice-présidente de la recherche chez Gartner. Cela signifie que les CIO et directeurs IT peuvent désormais mieux choisir où ils veulent investir." Ainsi, 40% des entreprises de la zone EMEA estiment que l'intelligence artificielle (IA) et le cloud distribué constituent les deux technologies principales sur la base desquelles elles vont soit démarrer, soit poursuivre leurs projets. Mais c'est au niveau de la cybersécurité que 65% des CIO interrogés en EMEA entrevoient l'augmentation la plus importante. Suivent le décisionnel (BI) et l'analytique de données avec 47%, soit un pourcentage identique à celui des CIO qui envisagent d'augmenter leurs dépenses dans les plateformes cloud. Les architectures API et d'autres initiatives regroupées sous l'intitulé 'digital business transformation' suivent avec 37% chacune. Les chiffres émanent d'une étude menée auprès de 2.387 CIO et 'technology executives', dont 687 dans la zone EMEA. Par ailleurs, Gartner publie ses prédictions concernant les dépenses IT en 2022. Dans la zone européenne, celles-ci devraient augmenter de 4,7% par rapport aux investissements en solutions et services IT réalisés cette année. Le cabinet estime que ces dépenses devraient atteindre en 2002 un total de 1,3 billion $ (soit environ 1,13 billion €). Le rythme de croissance en 2022 devrait être quelque peu inférieur à celui de 2021 puisque cette année, la croissance s'est établie à 6,3%, un effet direct du coronavirus évidemment. "Mais indépendamment des chiffres, le principal changement concernera la manière dont l'IT est financée. L'IT ne vient plus en soutien du métier, mais fait désormais toujours plus partie intégrante du métier", estime John Lovelock, vice-président de la recherche chez Gartner. En 2022, le cloud d'entreprise représentera déjà 12,5% de l'ensemble des dépenses IT des entreprises. A ce niveau, l'Infrastructure-as-a-Service (IaaS) et le Desktop-as-a-Service (DaaS) seront les segments ayant la plus forte croissance, avec une augmentation de 32,3% et de 31,3% respectivement. Les dépenses en 'Enterprise software' vont progresser de 10%, et de 8,2% en services IT. Par ailleurs, les investissements en centres de données connaîtront une hausse de 3,6%, alors que les dépenses en services de communication et appareils ne progresseront que de 2% et 0,7% respectivement. De tels chiffres étaient attendus après la croissance 'à deux chiffres' des appareils. En raison de la pandémie, de très nombreuses entreprises avaient acheté des PC, tablettes, laptops et smartphones supplémentaires pour faciliter le travail à distance et le travail hybride, autant d'équipements qui seront loin d'être amortis en 2022. "La percée des logiciels d'entreprise, des logiciels d'infrastructure, des services gérés et des services d'infrastructure cloud démontre à mes yeux qu'il s'agit d'une croissance sur le long terme et non pas d'une tendance qui s'essoufflera après un ou deux ans", conclut Lovelock.