" Au cours de l'année écoulée, les monnaies virtuelles ont été davantage régulées, ce qui a eu un effet spectaculaire. En outre, on a constaté ces dernières semaines qu'il y avait des tensions entre les personnes derrière le bitcoin. Nous avons assisté à une scission vers le bitcoin cash, et maintenant vers le bitcoin SV. C'est un peu comme si l'on avait un euro flamand et un euro belge. Mais cette évolution suscite surtout des craintes. A tel point que ces divergences de vue au sein de la communauté ont entraîné dans...

" Au cours de l'année écoulée, les monnaies virtuelles ont été davantage régulées, ce qui a eu un effet spectaculaire. En outre, on a constaté ces dernières semaines qu'il y avait des tensions entre les personnes derrière le bitcoin. Nous avons assisté à une scission vers le bitcoin cash, et maintenant vers le bitcoin SV. C'est un peu comme si l'on avait un euro flamand et un euro belge. Mais cette évolution suscite surtout des craintes. A tel point que ces divergences de vue au sein de la communauté ont entraîné dans leur sillage l'ensemble du marché des crypto-monnaies. Aujourd'hui, ces crypto-monnaies ne sont plus une alternative fiable, mais plutôt une sorte de terrain de jeu de personnes qui prêchent surtout pour leur paroisse. Une paroisse qui n'est d'ailleurs pas régulée. "A titre d'exemple, Simonts évoque le litecoin, dont le fondateur a vendu tout son portefeuille après des désaccords. " Une telle attitude mine la crédibilité d'une monnaie. " Notre interlocuteur indique également qu'il n'existe aucun marché pour les monnaies virtuelles. " L'an dernier, le cours se situait entre 5.000 et 6.000 ?, mais il n'y a aucune contrepartie. Du coup, le flou a provoqué un repli à 4.000 ?. Et il se pourrait bien que le bitcoin redescende dans un proche avenir à 500 ? ou grimpe à 5.000 ?. Mais pour pratiquement toutes les devises, sans parler ici de piratage ou de fraude, on ne sait pas vraiment de quels volumes il s'agit. " " Les grands perdants sont les personnes qui pensent que la crypto-monnaie a une valeur. Le prix peut monter ou descendre, mais n'est sous-tendu par aucune valeur, par aucun système économique. Et les gens qui l'achètent le font dans l'idée de gagner de la valeur. On peut certes dire qu'un billet de 500 ? n'a en soi aucune valeur, mais il représente quelque chose dans notre société puisqu'il peut être échangé partout contre quelque chose qui a la valeur de ce montant. " Simonts fait cependant une différence entre les crypto-monnaies et la chaîne de blocs, la technologie qui sous-tend ces devises. " La 'blockchain' représente bel et bien une certaine valeur et survivra certainement dans différents domaines. Mais ici également, nous n'en sommes pas encore là où nous devrions être. En somme, nous avons vu l'année dernière la différence entre rêve et réalité. Le rêve était que ces devises allaient augmenter de valeur. Mais la 'tokenisation' de la société sur base de la chaîne de blocs subsistera. Dommage que les crypto-monnaies en soient pour l'instant l'exemple type. "