PLUTÔT D'ACCORD Stijn Bijnens, CEO de Cegeka

Stijn Bijnens, CEO du prestataire de services ICT Cegeka, attribue à la 5G - plus qu'à la 4G - un rôle de 'game changer'. " Non seulement pour le grand public, mais aussi et surtout pour les villes, les entreprises et les opérateurs traditionnels. Ces derniers pourraient éprouver des difficultés à suivre le rytme et à penser 'out-of-the-box'. Cela dit, est-ce encore bien nécessaire pour les abonnés au téléphone et au câble ? Ce dont nous avons besoin, c'est l'IP in the sky', ce qu'offre précisément la 5G. Un nouveau réseau mobile permet en principe de voir émerger un opérateur 5G au départ de rien, avec un réseau 'software-defined' dans le cloud, à une fraction des coûts et avec nettement moins de personnel. "

Hannes Van Raemdonck

C'est précisément parce que la 5G permet selon Stijn Bijnens un IP omniprésent que d'importants bonds en avant sont réalisés, surtout dans l'IoT. " Certes, il ne faut pas forcément disposer de la 5G pour développer des applications IoT, mais ce que l'on fait aoujourd'hui, c'est surtout de la plomberie. La 5G laisse entrevoir de nombreux scénarios IoT à la fois concrets, évolutifs et abordables financièrement. Grâce aux 'small cells' et à la fibre optique, les entreprises peuvent concevoir des bulles 5G sécuriséees autour de leur infrastructure critique. C'est déjà le cas à grande échelle, notramment sur le campus Corda de Hasselt. "

Quant à savoir combien de temps il faudra attendre avant d'exploiter le potentiel de la 5G à grande échelle, Stijn Bijnens se montre prudent. " Une couverture nationale constitue en soi déjà un défi qu'il faudra sans doute plusieurs années à relever et qui ne peut réussir que si les différents acteurs collaborent de manière constructive. "

D'ACCORD Hannes Van Raemdonck, directeur de la communication chez Huawei

Pour Huawei, la 5G ne se limite pas au téléchargement d'une vidéo en 3 secondes. "La 5G bénéficiera à des plateformes de communication multiples, non seulement pour le grand public, mais aussi pour des marchés verticaux et des applications. Les nouvelles perspectives ouvrent la voie à un processus de transformation holistique ", estime Hannes Van Raemdonck, directeur de la communication chez Huawei. L'entreprise traduit d'ailleurs la puissance de la 5G sous forme de chiffres concrets. Avec des pics jusqu'à 10 Gbit/s et, pour les utilisateurs mobiles, une expérience utilisateur moyenne de 100 Mbit/s, cette bande passante supplémentaire ouvre de nouvelles portes, notamment comme base de solutions 'fixed wireless access'. " La latence ne devrait pas dépasser 1 milliseconde, ce qui est très pratique pour la communication entre véhicules, les interventions chirurgicales à distance ou l'automatisation industrielle. " Toujours selon Huawei, la 5G devrait supporter 1 million de connexions par km2. Hannes Van Raemdonck insiste enfin aussi sur la nécessité de directives politiques cohérentes pour exploiter à court terme les possibilités de la 5G.