La petite entreprise a mis au point un passeport d'accès ('Tictopass') qui révèle directement si des personnes ou des objets ont l'autorisation d'être présents à un endroit déterminé ou à un événement spécifique.

La grande différence avec les applications déjà existantes, c'est que dans ce cas, l'identification n'intervient pas uniquement à l'entrée, mais aussi quand le titulaire se trouve déjà sur les lieux de l'événement (des LED indiquent si le visiteur a l'autorisation ou non de se trouver dans une zone déterminée).

Avec le Tictopass, qui ressemble à une carte de banque et que l'on peut porter sur un casque par exemple, l'on peut aussi se connecter à des systèmes informatiques, ce qui permet de disposer d'une solution susceptible non seulement de servir de contrôle d'accès physique (comme un badge d'accès traditionnel), mais aussi d'élever le niveau de cyber-sécurité.

L'été dernier, le fondateur Johan Vinckier a réussi à former une équipe directoriale expérimentée. Avec Maarten Vandenbroucke et Maarten Van Speybroeck, deux entrepreneurs de start-ups disposant d'une grande expérience avaient rejoint l'entreprise. Précédemment, ils avaient en effet créé entre autres l'entreprise de drones Gatewing. Ensuite, ce fut Bart Vansevenant, très expérimenté lui aussi dans le secteur de la sécurité informatique puisqu'il fut actif chez Ubizen, Verizon et la jeune pousse en 'cloud security' Catbird, qui est venu complété l'équipe en place.

"Nous sommes fiers d'obtenir le support de cet impressionnant groupe de business angels et de capitaines de l'industrie", suggère le CEO de Ticto, Johan Vinckier. "L'investissement de 3,5 millions d'euros confirme les réactions positives du marché vis-à-vis de notre produit, ainsi que la reconnaissance que nous avions précédemment cette année déjà obtenue en ayant été élus la deuxième start-up la plus innovante dans le secteur de la sécurité informatique lors de la conférence RSA à San Francisco".

Ticto dispose désormais également d'un advisory board, qui la conseillera sur le plan du produit et de la stratégie de marché. Ses membres ont pour nom Peter Hinssen, Stijn Bijnens, Carl Annick et le numéro un mondial en matière de cryptographie, le professeur Bart Preneel. "Nous ne pouvions imaginer une équipe d'experts de marché dans le domaine plus forte que celle-là", affirme Vinckier.

A partir de janvier 2016, Ticto lancera une série de projets-pilotes dans différentes branches de l'industrie et ce, tant en Europe qu'en Amérique du Nord. Ces projets-pilotes ont pour but de collecter des réactions (feedback) d'acheteurs potentiels et d'utilisateurs et constitueront un apport direct pour le développement ultérieur du produit et son déploiement à plus grande échelle au cours de l'année.

La petite entreprise a mis au point un passeport d'accès ('Tictopass') qui révèle directement si des personnes ou des objets ont l'autorisation d'être présents à un endroit déterminé ou à un événement spécifique. La grande différence avec les applications déjà existantes, c'est que dans ce cas, l'identification n'intervient pas uniquement à l'entrée, mais aussi quand le titulaire se trouve déjà sur les lieux de l'événement (des LED indiquent si le visiteur a l'autorisation ou non de se trouver dans une zone déterminée). Avec le Tictopass, qui ressemble à une carte de banque et que l'on peut porter sur un casque par exemple, l'on peut aussi se connecter à des systèmes informatiques, ce qui permet de disposer d'une solution susceptible non seulement de servir de contrôle d'accès physique (comme un badge d'accès traditionnel), mais aussi d'élever le niveau de cyber-sécurité. L'été dernier, le fondateur Johan Vinckier a réussi à former une équipe directoriale expérimentée. Avec Maarten Vandenbroucke et Maarten Van Speybroeck, deux entrepreneurs de start-ups disposant d'une grande expérience avaient rejoint l'entreprise. Précédemment, ils avaient en effet créé entre autres l'entreprise de drones Gatewing. Ensuite, ce fut Bart Vansevenant, très expérimenté lui aussi dans le secteur de la sécurité informatique puisqu'il fut actif chez Ubizen, Verizon et la jeune pousse en 'cloud security' Catbird, qui est venu complété l'équipe en place."Nous sommes fiers d'obtenir le support de cet impressionnant groupe de business angels et de capitaines de l'industrie", suggère le CEO de Ticto, Johan Vinckier. "L'investissement de 3,5 millions d'euros confirme les réactions positives du marché vis-à-vis de notre produit, ainsi que la reconnaissance que nous avions précédemment cette année déjà obtenue en ayant été élus la deuxième start-up la plus innovante dans le secteur de la sécurité informatique lors de la conférence RSA à San Francisco".Ticto dispose désormais également d'un advisory board, qui la conseillera sur le plan du produit et de la stratégie de marché. Ses membres ont pour nom Peter Hinssen, Stijn Bijnens, Carl Annick et le numéro un mondial en matière de cryptographie, le professeur Bart Preneel. "Nous ne pouvions imaginer une équipe d'experts de marché dans le domaine plus forte que celle-là", affirme Vinckier.A partir de janvier 2016, Ticto lancera une série de projets-pilotes dans différentes branches de l'industrie et ce, tant en Europe qu'en Amérique du Nord. Ces projets-pilotes ont pour but de collecter des réactions (feedback) d'acheteurs potentiels et d'utilisateurs et constitueront un apport direct pour le développement ultérieur du produit et son déploiement à plus grande échelle au cours de l'année.