Le conseil d'administration de l'entreprise norvégienne Opera défend cette offre, et la parole est à présent aux actionnaires, qui ont reçu le conseil de voter en faveur du rachat.

Avec un propriétaire chinois, Opera aurait plus de chances de croître, estiment les fondateurs de l'entreprise. Le nombre d'utilisateurs d'Opera est d'environ 350 millions. Cela peut paraître beaucoup, mais ce n'est rien en comparaison avec le nombre d'utilisateurs d'autres navigateurs.

Sur le marché ouest-européen, les opportunités de progression d'Opera sont quasiment inexistantes, alors qu'en Chine, il en irait tout autrement car il y a là encore suffisamment d'espace de croissance.

Le groupe d'entreprises désireux d'engloutir Opera se compose de la société de sécurité Qihoo 360, du fournisseur internet Beijing Kunlun, de l'investisseur Golden Brick et de la firme Yonglian.