"En outre, quatre des cinq sentiments de sécurité auxquels il est fait allusion dans l'article de Data News, seront renforcés (au plus tard) dans le courant de cette matinée", annonce la banque. L'institution financière admet ainsi que son cryptage SSL n'était pas en ordre.

"ING est pleinement consciente de l'importance de la sécurité en matière de banking et de traitement confidentiel des données de ses clients", déclare la banque à l'agence Belga.

"Nous insistons dès lors aussi sur le fait qu'il s'agit pour nous d'une top-priorité permanente absolue et que nous contrôlons et améliorons constamment ce point. Dans ce cas précis, nous étions au courant des sensibilités de sécurité et nous suivions cela depuis quelque temps déjà, afin de prendre les mesures nécessaires en vue d'améliorer et de renforcer notre sécurité", ajoute-t-on encore chez ING.