La nouvelle génération de SSD sata Vector 180 d'OCZ, une filiale du Toshiba Group, fait 7 mm d'épaisseur et convient donc pour les ordinateurs portables ultraminces, mais sera fournie d'origine avec un petit support de 3,5 pouces permettant également un montage dans les desktops. Vous pourrez simplement copier le contenu de votre ancien disque sur le nouveau Vector 180 à l'aide du logiciel Acronis True Image fourni.

En interne, ces SSD exploitent des puces flash NAND de 19 nm de la maison mère Toshiba, pilotées par le contrôleur SSD maison OCZ Barefoot 3. Ces SSD sata 3.2 sont par conséquent optimalisés pour des charges mêlées de fichiers tant compressibles que non-compressibles.

La technologie PFM+ fait en sorte que les disques sont inutilisables durant une panne de courant soudaine, ce qui, dans un nombre limité de cas, provoque ce qu'on appelle un "bricked drive". Le Vector 180 s'avère très fiable pour un SSD à la consommation avec un taux d'endurance de 50 Go par jour ou un taux "host writes" de cinq ans. Le taux mtbf ("mean time between failures") s'établit à 2,3 millions d'heures.

En cas de problème, vous pourrez faire appel au système de garantie "ShieldPlus" d'OCZ valable cinq ans. Il vous suffira alors de décliner le numéro de série de votre SSD à OCZ sans qu'il soit besoin d'une facture originale. Si OCZ constate que le drive est réellement fichu, il sera remplacé gratuitement, et l'entreprise prendra en charge tous les frais d'envoi.

La nouvelle génération OCZ Vector 180 se décline en capacités de 120 à 960 Go. La version de 240 Go coûte 162 euros. Pour la version de 480 Go, vous débourserez 304 euros. Quant au nouveau modèle de 960 Go, il revient à 572 euros. (JS)

Source: www.diskidee.be