Selon le Consumentenbond, le pendant néerlandais de Test Achats, les données des utilisateurs de nombreuses applis de rencontres sont revendues pour être ensuite utilisées pour des publicités en ligne ciblées. "Cela se passe sans en informer correctement les utilisateurs. Souvent, il arrive aussi qu'aucune autorisation ne soit demandée, et les gens sont en outre dans l'impossibilité de stopper la revente de leurs données", selon le Consumentenbond.

L'organisation estime que les données de rencontres enfreignent ainsi les règles de confidentialité européennes. Elle souhaite une intervention politique et a demandé entre-temps au contrôleur du respect de la vie privée du gouvernement néerlandais, l'Autoriteit Persoonsgegevens, de mener une enquête.

Selon le Consumentenbond, il ne s'agit du reste pas uniquement d'applis de rencontres, mais aussi d'applications tenant à jour l'ovulation chez les femmes (MyDays et Period Tracker Clue), d'une appli de maquillage (Perfect365), d'une appli avec des passages du Coran (Muslim) et d'une autre encore sur un chat qui parle (My Talking Tom 2). En tout, ces applications partagent des données avec 135 acteurs commerciaux différents, toujours d'après le Consumentenbond.

Selon le Consumentenbond, le pendant néerlandais de Test Achats, les données des utilisateurs de nombreuses applis de rencontres sont revendues pour être ensuite utilisées pour des publicités en ligne ciblées. "Cela se passe sans en informer correctement les utilisateurs. Souvent, il arrive aussi qu'aucune autorisation ne soit demandée, et les gens sont en outre dans l'impossibilité de stopper la revente de leurs données", selon le Consumentenbond.L'organisation estime que les données de rencontres enfreignent ainsi les règles de confidentialité européennes. Elle souhaite une intervention politique et a demandé entre-temps au contrôleur du respect de la vie privée du gouvernement néerlandais, l'Autoriteit Persoonsgegevens, de mener une enquête.Selon le Consumentenbond, il ne s'agit du reste pas uniquement d'applis de rencontres, mais aussi d'applications tenant à jour l'ovulation chez les femmes (MyDays et Period Tracker Clue), d'une appli de maquillage (Perfect365), d'une appli avec des passages du Coran (Muslim) et d'une autre encore sur un chat qui parle (My Talking Tom 2). En tout, ces applications partagent des données avec 135 acteurs commerciaux différents, toujours d'après le Consumentenbond.