D'ici cinq ans, Ford souhaite construire des voitures roulant de manière entièrement autonome. Ces nouvelles voitures n'auront pas de volant, pas d'accélérateur, mais pas non plus - ce qui est un peu bizarre - de frein. L'objectif est d'utiliser ces véhicules pour des services de taxi et de covoiturage. Le constructeur automobile s'attend en effet à ce que les voitures autonomes dominent le marché du taxi dans la prochaine décennie.

Pour atteindre ce but, l'entreprise va fortement renforcer sa présence au sein du centre technologique de Silicon Valley, notamment par la construction d'un campus propre à Palo Alto. Le personnel devrait y doubler l'année prochaine. En outre, la firme investira dans des start-ups destinées à aider Ford à acquérir la technologie requise. Précédemment déjà, le constructeur allemand BMW avait aussi promis de sortir des voitures autonomes d'ici 2021. (Belga/EB)

D'ici cinq ans, Ford souhaite construire des voitures roulant de manière entièrement autonome. Ces nouvelles voitures n'auront pas de volant, pas d'accélérateur, mais pas non plus - ce qui est un peu bizarre - de frein. L'objectif est d'utiliser ces véhicules pour des services de taxi et de covoiturage. Le constructeur automobile s'attend en effet à ce que les voitures autonomes dominent le marché du taxi dans la prochaine décennie. Pour atteindre ce but, l'entreprise va fortement renforcer sa présence au sein du centre technologique de Silicon Valley, notamment par la construction d'un campus propre à Palo Alto. Le personnel devrait y doubler l'année prochaine. En outre, la firme investira dans des start-ups destinées à aider Ford à acquérir la technologie requise. Précédemment déjà, le constructeur allemand BMW avait aussi promis de sortir des voitures autonomes d'ici 2021. (Belga/EB)