L'équipe constituée autour du co-fondateur et CEO Felix Van de Maele a conçu un logiciel qui donne la signification (sémantique) des données, pour les rendre utilisables et réutilisables. "Notre application convertit la gestion des données en un processus automatisé", explique Van de Maele. "Un peu comme SAP le fait avec le processus ERP, et Salesforce avec le processus de vente."

D'autres éditeurs de software tentent depuis assez longtemps déjà de trouver une solution dans le prolongement de celle de Collibra. Le fait est que le spécialiste des données massives doit affronter des acteurs d'envergure comme IBM. Mais grâce au support de Gartner et de PricewaterhouseCoopers, pour qui Collibra est l'un des leaders en gestion de données, tout va très bien actuellement pour l'entreprise.

Cinq des dix plus grandes banques américaines sont aujourd'hui déjà clientes, alors que Walmart ferait aussi appel au logiciel de la spin-off de la VUB, qui a également des clients dans les soins de santé, la vente au détail, le banking, les télécoms et l'industrie pharmaceutique.

Collibra s'est dès le départ entourée de personnes qui connaissaient bien le secteur: Tony Mary (ex-IBM) et Dirk Boogmans (ex-GIMV) notamment siègent au sein de son conseil d'administration. La petite entreprise a également déjà pu recueillir plus de 2,5 millions d'euros lors de phases d'investissement précédentes. Il y a quelques années déjà, elle avait été couronnée 'start-up of the year' par Data News.

New York

Ce nouveau financement de série B d'un montant de 20,5 millions d'euros est à mettre au compte des capital-risqueurs britanniques Index Ventures et Dawn Capital. Dawn a précédemment déjà aussi investi dans la jeune entreprise belge Showpad, alors qu'Index Ventures est présente notamment dans le capital de Dropbox, Sonos, Etsy, Facebook et Flipboard. "C'est agréable de se retrouver en aussi belle compagnie", déclare un Van de Maele radieux.

Selon le CEO, cet investissement devrait servir à pouvoir progresser encore plus rapidement et à doubler le personnel: "Actuellement, nous croissons de plus de 200 pour cent par an. Nous possédons 90 clients, occupons quasiment 100 personnes et sommes rentables. L'objectif est d'en arriver à quasiment 200 collaborateurs dans les mois à venir."

Collibra dispose de filiales à Bruxelles, Wroclaw, Londres et New York. Cette dernière deviendra aussi le siège central de l'entreprise. Lors de la Conférence Strata qui se tiendra cette semaine à Big Apple, Collibra présentera du reste un nouveau produit utilisant l'intelligence artificielle pour faciliter encore la gestion des données.

L'équipe constituée autour du co-fondateur et CEO Felix Van de Maele a conçu un logiciel qui donne la signification (sémantique) des données, pour les rendre utilisables et réutilisables. "Notre application convertit la gestion des données en un processus automatisé", explique Van de Maele. "Un peu comme SAP le fait avec le processus ERP, et Salesforce avec le processus de vente." D'autres éditeurs de software tentent depuis assez longtemps déjà de trouver une solution dans le prolongement de celle de Collibra. Le fait est que le spécialiste des données massives doit affronter des acteurs d'envergure comme IBM. Mais grâce au support de Gartner et de PricewaterhouseCoopers, pour qui Collibra est l'un des leaders en gestion de données, tout va très bien actuellement pour l'entreprise.Cinq des dix plus grandes banques américaines sont aujourd'hui déjà clientes, alors que Walmart ferait aussi appel au logiciel de la spin-off de la VUB, qui a également des clients dans les soins de santé, la vente au détail, le banking, les télécoms et l'industrie pharmaceutique. Collibra s'est dès le départ entourée de personnes qui connaissaient bien le secteur: Tony Mary (ex-IBM) et Dirk Boogmans (ex-GIMV) notamment siègent au sein de son conseil d'administration. La petite entreprise a également déjà pu recueillir plus de 2,5 millions d'euros lors de phases d'investissement précédentes. Il y a quelques années déjà, elle avait été couronnée 'start-up of the year' par Data News.New York Ce nouveau financement de série B d'un montant de 20,5 millions d'euros est à mettre au compte des capital-risqueurs britanniques Index Ventures et Dawn Capital. Dawn a précédemment déjà aussi investi dans la jeune entreprise belge Showpad, alors qu'Index Ventures est présente notamment dans le capital de Dropbox, Sonos, Etsy, Facebook et Flipboard. "C'est agréable de se retrouver en aussi belle compagnie", déclare un Van de Maele radieux. Selon le CEO, cet investissement devrait servir à pouvoir progresser encore plus rapidement et à doubler le personnel: "Actuellement, nous croissons de plus de 200 pour cent par an. Nous possédons 90 clients, occupons quasiment 100 personnes et sommes rentables. L'objectif est d'en arriver à quasiment 200 collaborateurs dans les mois à venir." Collibra dispose de filiales à Bruxelles, Wroclaw, Londres et New York. Cette dernière deviendra aussi le siège central de l'entreprise. Lors de la Conférence Strata qui se tiendra cette semaine à Big Apple, Collibra présentera du reste un nouveau produit utilisant l'intelligence artificielle pour faciliter encore la gestion des données.