Au terme de 4 années et demie, le CIO Peter Vermeylen quitte Cerba Healthcare. A partir du 17 août, il occupera en effet le même poste chez Ardena Group. C'est l'entreprise de recherche exécutive Amon qui s'est chargée de la sélection. Vermeylen continuera de la sorte d'être actif dans le secteur des soins de santé et biotech. Ardena a été fondée en 2017 suite à la fusion de Pharmavize et Crystallics. Son siège se situe encore et toujours à Gand. Elle dispose aussi de filiales aux Pays-Bas, en Suède et en Lettonie.

Ardena est ce qu'on appelle une CMDO - Contract Development & Manufacturing Organization - pour le secteur pharmaceutique. Plus précisément, Ardena aide ses clients à obtenir plus rapidement leurs précieuses molécules dans les hôpitaux et à les mettre sur le marché, afin que les patients reçoivent plus vite de meilleurs médicaments. L'entreprise fournit des services bout-à-bout allant de la recherche et développement pur en matière de médicaments, des études cliniques, du rapportage jusqu'à la poursuite de la mise au point de médicaments et finalement aussi jusqu'à la production, la logistique et le support.

'Le choix d'une entreprise belge en croissance'

'Le 17 août, je rejoindrai le groupe en tant que CIO', explique Peter Vermeylen à Data News. 'J'ai fait sciemment le choix d'une entreprise belge en croissance, où je ferai en outre partie de l'équipe dirigeante en vue de tracer le futur du groupe.' L'année dernière, Ardena a enregistré un chiffre d'affaires de 42 millions d'euros avec 320 collaborateurs: il s'agit d'un doublement du CA par rapport à l'année précédente. 'Mais l'ambition du groupe est grande. En l'espace de trois ans, il entend au minimum doubler ses rentrées et le nombre de ses collaborateurs et ce, par le biais tant d'une croissance organique que de rachats. Cela signifie qu'il faudra une puissante IT pour y arriver', déclare Vermeylen.

Le développement d'une forte organisation IT internationale constituera une mission parfaitement claire pour Vermeylen. 'D'abord et surtout, il sera question d'intégrer tous les rachats, de relever le niveau des services IT, d'harmoniser les processus, d'implémenter de meilleurs outils et applications', ajoute-t-il. Actuellement, Ardena dispose d'une équipe IT relativement modeste. 'Nous allons aussi examiner à coup sûr une éventuelle extension interne ou le besoin d'attirer des partenaires IT structurels, voire une combinaison des deux', conclut Peter Vermeylen.

Au terme de 4 années et demie, le CIO Peter Vermeylen quitte Cerba Healthcare. A partir du 17 août, il occupera en effet le même poste chez Ardena Group. C'est l'entreprise de recherche exécutive Amon qui s'est chargée de la sélection. Vermeylen continuera de la sorte d'être actif dans le secteur des soins de santé et biotech. Ardena a été fondée en 2017 suite à la fusion de Pharmavize et Crystallics. Son siège se situe encore et toujours à Gand. Elle dispose aussi de filiales aux Pays-Bas, en Suède et en Lettonie. Ardena est ce qu'on appelle une CMDO - Contract Development & Manufacturing Organization - pour le secteur pharmaceutique. Plus précisément, Ardena aide ses clients à obtenir plus rapidement leurs précieuses molécules dans les hôpitaux et à les mettre sur le marché, afin que les patients reçoivent plus vite de meilleurs médicaments. L'entreprise fournit des services bout-à-bout allant de la recherche et développement pur en matière de médicaments, des études cliniques, du rapportage jusqu'à la poursuite de la mise au point de médicaments et finalement aussi jusqu'à la production, la logistique et le support.'Le 17 août, je rejoindrai le groupe en tant que CIO', explique Peter Vermeylen à Data News. 'J'ai fait sciemment le choix d'une entreprise belge en croissance, où je ferai en outre partie de l'équipe dirigeante en vue de tracer le futur du groupe.' L'année dernière, Ardena a enregistré un chiffre d'affaires de 42 millions d'euros avec 320 collaborateurs: il s'agit d'un doublement du CA par rapport à l'année précédente. 'Mais l'ambition du groupe est grande. En l'espace de trois ans, il entend au minimum doubler ses rentrées et le nombre de ses collaborateurs et ce, par le biais tant d'une croissance organique que de rachats. Cela signifie qu'il faudra une puissante IT pour y arriver', déclare Vermeylen.Le développement d'une forte organisation IT internationale constituera une mission parfaitement claire pour Vermeylen. 'D'abord et surtout, il sera question d'intégrer tous les rachats, de relever le niveau des services IT, d'harmoniser les processus, d'implémenter de meilleurs outils et applications', ajoute-t-il. Actuellement, Ardena dispose d'une équipe IT relativement modeste. 'Nous allons aussi examiner à coup sûr une éventuelle extension interne ou le besoin d'attirer des partenaires IT structurels, voire une combinaison des deux', conclut Peter Vermeylen.