Martine Tempels veut accomplir un nouveau pas dans sa carrière professionnelle et a décidé de le faire en dehors de Telenet. Tempels ne révèle toutefois pas encore à quoi ressemblera son avenir. 'Il va de soi que je continuerai de m'investir dans STEM et CoderDojo Belgium', déclare-t-elle.

Tempels créa CoderDojo dans notre pays après avoir été élue ICT Woman of the Year par Data News en 2012. Il y a 12 ans, elle rejoignit Telenet pour donner forme au département 'enterprise' et le développer progressivement. Sous sa direction, le chiffre d'affaires de Telenet Business atteignit les 550 millions d'euros et ce, avec une équipe comptant aujourd'hui plus de 1.000 collaborateurs. Sous son impulsion, l'offre de services B2B pour le marché professionnel fut élargie, notamment grâce aux rachats de Hostbasket (hébergement), C-Cure (cyber-sécurité) et BASE Business (mobile). La reprise de Nextel en 2017 et son intégration sont également à mettre au compte de Tempels.

Martine Tempels fut durant une décennie membre du Senior Leadership Team de Telenet. Elle n'a pas encore de successeur. Elle restera donc à son poste jusqu'à ce qu'il soit trouvé et se chargera de la transition nécessaire. 'Martine a été désignée ICT Woman of the Year en 2012. Elle l'est encore et toujours à mes yeux', réagit John Porter, CEO de Telenet, dans un communiqué de presse.

Martine Tempels veut accomplir un nouveau pas dans sa carrière professionnelle et a décidé de le faire en dehors de Telenet. Tempels ne révèle toutefois pas encore à quoi ressemblera son avenir. 'Il va de soi que je continuerai de m'investir dans STEM et CoderDojo Belgium', déclare-t-elle.Tempels créa CoderDojo dans notre pays après avoir été élue ICT Woman of the Year par Data News en 2012. Il y a 12 ans, elle rejoignit Telenet pour donner forme au département 'enterprise' et le développer progressivement. Sous sa direction, le chiffre d'affaires de Telenet Business atteignit les 550 millions d'euros et ce, avec une équipe comptant aujourd'hui plus de 1.000 collaborateurs. Sous son impulsion, l'offre de services B2B pour le marché professionnel fut élargie, notamment grâce aux rachats de Hostbasket (hébergement), C-Cure (cyber-sécurité) et BASE Business (mobile). La reprise de Nextel en 2017 et son intégration sont également à mettre au compte de Tempels.Martine Tempels fut durant une décennie membre du Senior Leadership Team de Telenet. Elle n'a pas encore de successeur. Elle restera donc à son poste jusqu'à ce qu'il soit trouvé et se chargera de la transition nécessaire. 'Martine a été désignée ICT Woman of the Year en 2012. Elle l'est encore et toujours à mes yeux', réagit John Porter, CEO de Telenet, dans un communiqué de presse.