Herman De Prins fut pendant douze ans le Chief Information Officer d'UCB: une fonction qu'il assuma avec brio. En 2016, il fut aussi élu CIO of the Year par Data News. Une année plus tard, il fut désigné European Digital Innovator of the Year par CIONET. L'an passé, De Prins fut de nouveau récompensé, indirectement cette fois, grâce au projet COVID Moonshot: une collaboration avec Microsoft dans le domaine du nuage et de l'AI visant la découverte et le développement de médicaments anti-Covid-19.

'Je suis satisfait car j'ai pu réaliser de belles choses chez UCB', explique Herman De Prins à Data News. 'Je vais à présent prendre plus de temps pour moi', poursuit-il. Son successeur n'a pas encore été désigné. C'est en mai que son départ est prévu. On ignore encore de quoi sera fait l'avenir de De Prins. 'Si je ne peux devenir cycliste professionnel, je veux aider les gens de temps à autre', nous déclare-t-il en boutade sur ce ton affable qui n'appartient qu'à lui.

Dans un communiqué, UCB loue les réalisations d'Herman De Prins qui y pilota la transformation numérique depuis 2009. 'Ce qui caractérise Herman, c'est sa vision stratégique, sa passion d'utiliser la technologie pour améliorer la vie des patients, et sa formidable capacité à attirer le top-talent vers son organisation. La liste des performances d'Herman est impressionnante', pour ne citer que ces quelques louanges. Outre la collaboration avec Microsoft (cloud, AI, compute), UCB mentionne également le partenariat conclu avec IBM Watson en matière de 'cognitive computing'.

Herman De Prins fut pendant douze ans le Chief Information Officer d'UCB: une fonction qu'il assuma avec brio. En 2016, il fut aussi élu CIO of the Year par Data News. Une année plus tard, il fut désigné European Digital Innovator of the Year par CIONET. L'an passé, De Prins fut de nouveau récompensé, indirectement cette fois, grâce au projet COVID Moonshot: une collaboration avec Microsoft dans le domaine du nuage et de l'AI visant la découverte et le développement de médicaments anti-Covid-19.'Je suis satisfait car j'ai pu réaliser de belles choses chez UCB', explique Herman De Prins à Data News. 'Je vais à présent prendre plus de temps pour moi', poursuit-il. Son successeur n'a pas encore été désigné. C'est en mai que son départ est prévu. On ignore encore de quoi sera fait l'avenir de De Prins. 'Si je ne peux devenir cycliste professionnel, je veux aider les gens de temps à autre', nous déclare-t-il en boutade sur ce ton affable qui n'appartient qu'à lui.Dans un communiqué, UCB loue les réalisations d'Herman De Prins qui y pilota la transformation numérique depuis 2009. 'Ce qui caractérise Herman, c'est sa vision stratégique, sa passion d'utiliser la technologie pour améliorer la vie des patients, et sa formidable capacité à attirer le top-talent vers son organisation. La liste des performances d'Herman est impressionnante', pour ne citer que ces quelques louanges. Outre la collaboration avec Microsoft (cloud, AI, compute), UCB mentionne également le partenariat conclu avec IBM Watson en matière de 'cognitive computing'.