Uber a alors fait appel à une firme extérieure pour examiner les accusations lancées contre Poetzscher. Elle aurait découvert que ce dernier avait fait des remarques totalement déplacées à l'égard d'employées d'Uber. Il y a quelques années déjà, l'entreprise lui avait donné un avertissement formel et l'avait envoyé suivre une formation.

Quelques mois après cet avertissement, Poetzscher fut promu au rang de responsable du département financier. A présent, il quitte donc quand même l'entreprise. Ses tâches seront reprises par le CEO d'Uber, Nelson Chai, et ce, jusqu'à ce qu'un successeur lui soit trouvé.