Zoom est l'appli de réunions qui, sur le plan de la popularité, s'est littéralement envolée durant le confinement de l'année dernière. Cela était partiellement dû au fait que l'appli est facile à utiliser et permet de mettre en oeuvre gratuitement un entretien de groupe durant une quarantaine de minutes. Zoom possède toutefois aussi des abonnements payants pour les entreprises, allant de pair avec moins de restrictions et plus de sécurité. C'est ce qui permet à l'entreprise d'engranger des rentrées.

Pour la version gratuite, Zoom prévoit à présent des publicités constituant une source de revenus complémentaire. Dans un premier test, les utilisateurs feront l'objet d'annonces sur la page du navigateur, qu'ils visionneront à la fin de la réunion. Zoom pense cependant aussi à d'autres emplacements possibles dans l'interface utilisateur, qui pourraient être testés ultérieurement.

Dans le cadre du test et des annonces, on aura aussi droit à une bannière de gestion des cookies, ainsi qu'à une mise à jour des règles de confidentialité de Zoom. Celles-ci stipuleront que le contenu des réunions ne sera pas utilisé à des fins de marketing ou publicitaires. Ces derniers mois, Zoom a appris, principalement en raison de scandales, que les utilisateurs sont sensibles à la confidentialité et au cryptage de leurs entretiens vidéo en ligne.

Zoom est l'appli de réunions qui, sur le plan de la popularité, s'est littéralement envolée durant le confinement de l'année dernière. Cela était partiellement dû au fait que l'appli est facile à utiliser et permet de mettre en oeuvre gratuitement un entretien de groupe durant une quarantaine de minutes. Zoom possède toutefois aussi des abonnements payants pour les entreprises, allant de pair avec moins de restrictions et plus de sécurité. C'est ce qui permet à l'entreprise d'engranger des rentrées.Pour la version gratuite, Zoom prévoit à présent des publicités constituant une source de revenus complémentaire. Dans un premier test, les utilisateurs feront l'objet d'annonces sur la page du navigateur, qu'ils visionneront à la fin de la réunion. Zoom pense cependant aussi à d'autres emplacements possibles dans l'interface utilisateur, qui pourraient être testés ultérieurement.Dans le cadre du test et des annonces, on aura aussi droit à une bannière de gestion des cookies, ainsi qu'à une mise à jour des règles de confidentialité de Zoom. Celles-ci stipuleront que le contenu des réunions ne sera pas utilisé à des fins de marketing ou publicitaires. Ces derniers mois, Zoom a appris, principalement en raison de scandales, que les utilisateurs sont sensibles à la confidentialité et au cryptage de leurs entretiens vidéo en ligne.