'Nous interdirons spécifiquement les vidéos qui militent pour la supériorité d'un groupe, afin de justifier la discrimination, la ségrégation ou l'exclusion sur base de critères tels que l'âge, le sexe, la race, la caste, la religion, la nature (...)', peut-on lire dans un article publié sur le blog de la filiale de Google.

'Cela inclut par exemple des vidéos qui promotionnent ou glorifient l'idéologie nazie, ce qui est intrinsèquement discriminatoire', selon l'article en question. YouTube supprimera également tout contenu, 'où des événements violents sont niés, alors que la réalité les a bien démontrés, comme c'est le cas de l'Holocauste ou de la fusillade à la Sandy Hook Elementary School', peut-on encore lire sur le blog.