Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Reuters sur base de témoignages de trois ex-collaborateurs de Yahoo notamment.

Yahoo a, selon Reuters, examiné des "centaines de millions" de comptes à la demande de la NSA (National Security Agency) et du FBI.

C'est là, écrit Reuters, le premier exemple connu d'une entreprise qui accepte de passer en revue à grande échelle des courriels entrants, mais aussi de mails stockés ou de mails entrants d'un petit groupe de comptes.

Reuters n'a réussi à savoir ni ce que Yahoo a transmis, ni ce que les services de renseignements cherchaient exactement. Il s'agissait d'une "série de caractères", selon l'agence, ce qui ne nous éclaire guère: il peut être en effet question d'un code ou d'une phrase dans un mail ou dans une pièce jointe.

Dans une réaction, Yahoo a sorti un bref communiqué: "Yahoo est une entreprise qui respecte la loi et qui se plie à la législation des Etats-Unis."

(RR)

Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Reuters sur base de témoignages de trois ex-collaborateurs de Yahoo notamment.Yahoo a, selon Reuters, examiné des "centaines de millions" de comptes à la demande de la NSA (National Security Agency) et du FBI.C'est là, écrit Reuters, le premier exemple connu d'une entreprise qui accepte de passer en revue à grande échelle des courriels entrants, mais aussi de mails stockés ou de mails entrants d'un petit groupe de comptes.Reuters n'a réussi à savoir ni ce que Yahoo a transmis, ni ce que les services de renseignements cherchaient exactement. Il s'agissait d'une "série de caractères", selon l'agence, ce qui ne nous éclaire guère: il peut être en effet question d'un code ou d'une phrase dans un mail ou dans une pièce jointe.Dans une réaction, Yahoo a sorti un bref communiqué: "Yahoo est une entreprise qui respecte la loi et qui se plie à la législation des Etats-Unis."(RR)