La Wikimedia Foundation, l'organisation non marchande à l'initiative de Wikipedia, demande à la Cour européenne des Droits de l'Homme d'annuler le bannissement de sa plate-forme imposé par les autorités turques. Voilà ce qu'annonce l'organisation sur son site web.

Dans son communiqué, la Wikimedia Foundation déclare vouloir 'promouvoir la connaissance et la liberté d'expression en tant que droit fondamental pour toute personne'. C'est en avril 2017 que la plate-forme a été bloquée dans toutes les langues en Turquie, apparemment dans le cadre plus large de protestations émises contre le président Erdogan, qui furent durement réprimées.

La Wikimedia Foundation ajoute avoir contesté le bannissement dans des tribunaux turcs, en prenant contact avec les autorités de ce pays et en menant des campagnes de conscientisation, mais en vain. A présent, elle tente donc sa chance via l'Europe. Selon la Wikimedia Foundation, le bannissement de Wikipedia 'constitue une infraction aux libertés fondamentales de l'homme, dont le droit à la liberté d'expression'.

La plate-forme, qui vise à être une encyclopédie ouverte à tous de la connaissance la plus large possible, alimentée par des bénévoles, est assez souvent dans la ligne de mire de certains régimes. C'est ainsi qu'elle a été bloquée en Russie et en Chine notamment.