Richard Edwards, analyste indépendant de l'entreprise d'études IT Butler Group, envisage une situation à la Catch 22 pour le marché 3G. Peu d'utilisateurs sont enclins à adopter 3G par manque de contenu internet valable. Malheureusement, peu de fournisseurs de contenu non plus sont prêts à investir dans le marché mobile parce que les utilisateurs ne mordent pas à l'hameçon. Selon une étude affectuée par l'International Herald Tribune, seuls 2 % des usagers du GSM utiliseraient les services 3G."Un contenu en ligne plus fourni et de meilleure qualité pour les utilisateurs 3G" pourrait en effet attirer davantage de gens vers 3G. Mais Edwards suit une autre piste: WiFi. Si les utilisateurs WiFi deviennent asservis aux hotspots permettant de surfer sans fil sur internet, ainsi qu'à l'accès internet illimité qui va de pair, ils pourraient envisager d'adopter 3G. "Peut-être l'industrie devrait-elle réfléchir à des téléphones hybrides WiFI-3G et à la promotion des hotspots pour emporter le standard 3G sur cette vague", déclare Edwards. Les conditions du succès de cette piste de réflexion sont les suivantes: des prix corrects et des sites web adaptés aux GSM et leur petit écran."C'est risqué", admet Edwards, "mais jusqu'à présent, aucune promotion 3G n'a donné de résultats tangibles. Et il va de soi qu'à un moment donné, il n'y a plus d'argent..."

Richard Edwards, analyste indépendant de l'entreprise d'études IT Butler Group, envisage une situation à la Catch 22 pour le marché 3G. Peu d'utilisateurs sont enclins à adopter 3G par manque de contenu internet valable. Malheureusement, peu de fournisseurs de contenu non plus sont prêts à investir dans le marché mobile parce que les utilisateurs ne mordent pas à l'hameçon. Selon une étude affectuée par l'International Herald Tribune, seuls 2 % des usagers du GSM utiliseraient les services 3G."Un contenu en ligne plus fourni et de meilleure qualité pour les utilisateurs 3G" pourrait en effet attirer davantage de gens vers 3G. Mais Edwards suit une autre piste: WiFi. Si les utilisateurs WiFi deviennent asservis aux hotspots permettant de surfer sans fil sur internet, ainsi qu'à l'accès internet illimité qui va de pair, ils pourraient envisager d'adopter 3G. "Peut-être l'industrie devrait-elle réfléchir à des téléphones hybrides WiFI-3G et à la promotion des hotspots pour emporter le standard 3G sur cette vague", déclare Edwards. Les conditions du succès de cette piste de réflexion sont les suivantes: des prix corrects et des sites web adaptés aux GSM et leur petit écran."C'est risqué", admet Edwards, "mais jusqu'à présent, aucune promotion 3G n'a donné de résultats tangibles. Et il va de soi qu'à un moment donné, il n'y a plus d'argent..."