WhatsApp demandera aux utilisateurs de confirmer qu'ils ont au moins seize ans. Ils devront alors marquer leur accord sur les nouvelles conditions d'utilisation de l'appli. L'entreprise veillera à ce que ces conditions répondent à la nouvelle loi sur la protection de la vie privée, qui entrera en vigueur le mois prochain dans l'UE. On ne sait cependant pas encore clairement si et comment l'organisation contrôlera si les utilisateurs satisfont à ce critère d'âge.

Au niveau mondial, 1,5 milliard de personnes environ utilisent le service de messagerie, indique l'entreprise mère de WhatsApp, Facebook. La limite d'âge ne changera provisoirement que dans l'Union européenne. Le service est apprécié par les ados. (ANP)