Vous n'avez pas encore entendu parler de Scout? Qu'à cela ne tienne: il s'agit d'un petit instrument en forme de disque intégrant un mini-système d'exploitation propre, des électrodes, des diodes, des accéléromètres, des gyroscopes et d'autres capteurs encore. Scout doit être maintenu quelques secondes contre la tempe pour contrôler plusieurs valeurs médicales, telles la température, le pouls ou la pression sanguine.

Scout est l'un des produits qui ont fait largement connaître Scanadu aux Etats-Unis. Scanadu est l'entreprise de Walter De Brouwer, fournisseur internet belge dans une vie précédente et fondateur du site d'offres d'emplois Jobscape. C'est lorsque son fils dût être hospitalisé des mois durant en 2005 et qu'il se sentit totalement 'démuni' et 'dépendant des médecins qu'il n'arrivait jamais à rencontrer', que lui vint l'idée de ses petits gadgets médicaux intelligents.

Agréation médicale

L'année dernière, lors de la conférence SxSW, l'on avait appris que Scout serait vendu au prix de 199 dollars. A cette date, Scanadu avait déjà reçu des milliers de commandes. Mais l'entreprise devait encore faire agréer son appareil en tant que véritable outil de diagnostic médical tant aux Etats-Unis qu'en Chine. La présente phase de financement de 'Series B' devrait aider à mener à bien les tests cliniques nécessaires. En 2013 déjà, De Brouwer avait réussi à récolter 10,5 millions de dollars ('Series A') notamment auprès de Tony Hsieh, le fondateur de Zappos, auprès de Redmile Group, de Mindful Investments et de Broe Group.

De plus, une campagne de financement participatif ('crowdfunding') Indiegogoo lui rapporta encore 1,6 million de dollars.

Cette nouvelle phase implique de nouveaux investisseurs tels Tencent Holdings, China Broadband Capital, Iglobe Partners et Sungent BioVenture entre autres.

Scout a du reste déjà été agréé par la 'Food and Drug Administration' américaine, mais en tant que 'investigational device'. Or Walter De Brouwer entend aller plus loin et faire en sorte que Scout analyse également des échantillons sanguins et d'urine, voire d'ADN. Bref, l'on n'a assurément pas fini d'entendre parler de Scanadu.