La Commission européenne réagit ainsi à ce qu'on appelle le 'right to repair', un appel lancé par des groupes de consommateurs en vue de rendre les appareils ménagers plus aisément réparables. Ils se plaignent en effet que pour certains appareils, aucune pièce ne soit disponible, et que nombre d'entre eux tombent en panne juste après l'expiration de la période de garantie.

L'Europe obligera désormais les fabricants à fournir aux réparateurs professionnels des pièces de rechange pendant dix ans et ce, à partir d'avril 2021. Les appareils devront également pouvoir être réparés avec de l'outillage courant (clés et tournevis par exemple), et certains composants devront être aisément accessibles.

Par souci de clarté, sachez que ces règles ne s'appliqueront pas aux smartphones ou tablettes, mais surtout aux appareils ménagers classiques. Il s'agit notamment de frigos, lave-linge, lave-vaisselle, écrans électroniques/téléviseurs, sources lumineuses et leur commande, sources d'alimentation extérieures, moteurs électriques, transformateurs de courant et chalumeaux. Les règles couvrent aussi les congélateurs proposant des articles à la vente (comme ceux installés dans les supermarchés), ainsi que les distributeurs de boissons.