Cet investissement sera consenti cette année et l'an prochain et ciblera principalement des composants pour 'e-vehicles'. Une partie de ce fonds sera consacrée à créer une division 'batteries'. Celle-ci se chargera de produire de nouvelles batteries, mais aussi d'en recycler d'anciennes.

Volkswagen Group Components, comme la division s'appellera, deviendra une entité à part au sein du groupe VW. L'objectif de l'investissement sera de mettre sur rail une production massive de voitures électriques et d'en assurer l'évolutivité et l'efficience.

Le groupe Volkswagen, dont font aussi partie Audi, Skoda, Porsche et Lamborghini, avait annoncé il y a plus d'un an déjà qu'il voulait d'ici 2020 investir en tout 34 milliards d'euros dans les véhicules électriques et autonomes. A l'horizon 2030, il devrait y avoir une variante électrique pour chaque modèle de la gamme.