De l'étude, qui est abordée dans The Independent et Metro.uk, il ressort que les couples qui se témoignent publiquement leur amour sont les utilisateurs les plus irritants du média social. 26 pour cent des répondants déclarent en avoir assez des messages de déclarations d'amour postés.

A la deuxième place des utilisateurs les plus agaçants de Facebook, l'on trouve ce qu'on appelle les 'braggers', à savoir ceux qui se vantent continuellement de leur 'vie parfaite'. 22 pour cent des personnes interrogées les détestent.

Ils sont suivis par les 'updaters constants', des gens qui assaillent en permanence leurs amis et suiveurs par des ' posts'. Ils insupportent 19 pour cent des répondants.

La liste est complétée par les 'râleurs' (14%), les fans de fitness (10%), les amateurs d'animaux (6%), les harceleurs sur Facebook (2%), et 'd'autres types' (1%).

De l'étude, qui est abordée dans The Independent et Metro.uk, il ressort que les couples qui se témoignent publiquement leur amour sont les utilisateurs les plus irritants du média social. 26 pour cent des répondants déclarent en avoir assez des messages de déclarations d'amour postés. A la deuxième place des utilisateurs les plus agaçants de Facebook, l'on trouve ce qu'on appelle les 'braggers', à savoir ceux qui se vantent continuellement de leur 'vie parfaite'. 22 pour cent des personnes interrogées les détestent. Ils sont suivis par les 'updaters constants', des gens qui assaillent en permanence leurs amis et suiveurs par des ' posts'. Ils insupportent 19 pour cent des répondants. La liste est complétée par les 'râleurs' (14%), les fans de fitness (10%), les amateurs d'animaux (6%), les harceleurs sur Facebook (2%), et 'd'autres types' (1%).