Le mois dernier, Brogan Bambrogan, ancien responsable technologique et cofondateur de l'entreprise, quittait Hyperloop One. Les raisons de ce départ sont aujourd'hui plus claires, à l'heure où il accuse Shevin Pishevar, l'autre cofondateur, ainsi que trois autres personnes, de mauvaise gestion, de mauvais traitements et d'inconduite financière.

L'avocat de la société Hyperloop One fournit une autre interprétation des faits et affirme que les accusations ne sont pas fondées. La société se défend en effet en affirmant qu'une lutte de pouvoir avait récemment éclaté et que M. BamBrogan aurait tenté de prendre le contrôle de la société avec l'aide d'autres personnes.

Hyperloop One planche actuellement sur le développement d'un nouveau système de transport fondé sur une idée d'Elon Musk. La concurrence fait rage avec d'autres sociétés, comme Hyperloop Transportation Technologies, afin de devenir la première société à développer un train hyperloop fonctionnel.

Brogan Bambrogan a déclaré quant à lui qu'il n'était pas uniquement question d'inconduite dans le cadre de la gestion de l'entreprise. Une corde de pendu aurait ainsi été découverte sur la chaise de son bureau. Selon le Wall Street Journal, cette querelle qui sévit actuellement témoigne des tensions internes qui existent entre les investisseurs et les développeurs de nouvelles technologies. Une tendance que Brogan Bambrogan ne manque pas de signaler dans l'acte d'accusation. Il répugne de voir ses opposants s'occuper de questions de marketing au lieu de se consacrer pleinement à la raison d'être de l'entreprise, à savoir développer de nouvelles technologies.

Le mois dernier, Brogan Bambrogan, ancien responsable technologique et cofondateur de l'entreprise, quittait Hyperloop One. Les raisons de ce départ sont aujourd'hui plus claires, à l'heure où il accuse Shevin Pishevar, l'autre cofondateur, ainsi que trois autres personnes, de mauvaise gestion, de mauvais traitements et d'inconduite financière.L'avocat de la société Hyperloop One fournit une autre interprétation des faits et affirme que les accusations ne sont pas fondées. La société se défend en effet en affirmant qu'une lutte de pouvoir avait récemment éclaté et que M. BamBrogan aurait tenté de prendre le contrôle de la société avec l'aide d'autres personnes.Hyperloop One planche actuellement sur le développement d'un nouveau système de transport fondé sur une idée d'Elon Musk. La concurrence fait rage avec d'autres sociétés, comme Hyperloop Transportation Technologies, afin de devenir la première société à développer un train hyperloop fonctionnel.Brogan Bambrogan a déclaré quant à lui qu'il n'était pas uniquement question d'inconduite dans le cadre de la gestion de l'entreprise. Une corde de pendu aurait ainsi été découverte sur la chaise de son bureau. Selon le Wall Street Journal, cette querelle qui sévit actuellement témoigne des tensions internes qui existent entre les investisseurs et les développeurs de nouvelles technologies. Une tendance que Brogan Bambrogan ne manque pas de signaler dans l'acte d'accusation. Il répugne de voir ses opposants s'occuper de questions de marketing au lieu de se consacrer pleinement à la raison d'être de l'entreprise, à savoir développer de nouvelles technologies.