Un bébé américain, Kaiba, souffrait d'une affection tout à fait particulière appelée bronchomalacie (faiblesse des parois bronchiques). A l'âge de six semaines, il s'arrêtait parfois soudainement de respirer suite à la faiblesse d'un cartilage entourant ses bronches.

Lorsque le bébé fut admis aux urgences de l'hôpital, il apparut qu'aucun traitement normal ne pouvait le tirer d'affaire. Des chercheurs de l'université du Michigan décidèrent alors de choisir une autre voie: ils effectuèrent un scan CT (tomographie) de la trachée artère et firent imprimer sur cette base une mini-attelle par une imprimante 3D, afin de faire fonctionner normalement ladite trachée artère.

Il faudra attendre encore trois ans, avant que cette attelle bio-résorbable soit complètement dissoute dans le corps du bébé, mais trois semaines après le traitement, les problèmes de respiration de ce dernier étaient résolus. Aujourd'hui, Kaiba a 18 mois et respire normalement.

Kaiba est le premier être humain au monde à avoir subi un tel traitement. Précédemment, on ne l'avait expérimenté que sur des animaux. En principe, il n'est pas encore autorisé d'effectuer des traitements sur l'homme avec du matériel imprimé en 3D, mais les chercheurs se sont adressés à la Food and Drug Administration (FDA) américaine, qui a dans le cas d'espèce approuvé le traitement.

Un bébé américain, Kaiba, souffrait d'une affection tout à fait particulière appelée bronchomalacie (faiblesse des parois bronchiques). A l'âge de six semaines, il s'arrêtait parfois soudainement de respirer suite à la faiblesse d'un cartilage entourant ses bronches. Lorsque le bébé fut admis aux urgences de l'hôpital, il apparut qu'aucun traitement normal ne pouvait le tirer d'affaire. Des chercheurs de l'université du Michigan décidèrent alors de choisir une autre voie: ils effectuèrent un scan CT (tomographie) de la trachée artère et firent imprimer sur cette base une mini-attelle par une imprimante 3D, afin de faire fonctionner normalement ladite trachée artère. Il faudra attendre encore trois ans, avant que cette attelle bio-résorbable soit complètement dissoute dans le corps du bébé, mais trois semaines après le traitement, les problèmes de respiration de ce dernier étaient résolus. Aujourd'hui, Kaiba a 18 mois et respire normalement. Kaiba est le premier être humain au monde à avoir subi un tel traitement. Précédemment, on ne l'avait expérimenté que sur des animaux. En principe, il n'est pas encore autorisé d'effectuer des traitements sur l'homme avec du matériel imprimé en 3D, mais les chercheurs se sont adressés à la Food and Drug Administration (FDA) américaine, qui a dans le cas d'espèce approuvé le traitement.