Un Canadien qui se fait appeler 'ThreeD Ukelele', a créé un dérivé de 'The Liberator', cette arme imprimée en 3D avec laquelle l'étudiant américain Cody Wilson avait récemment causé pas mal d'émoi, du fait qu'elle était réalisée en grande partie en matière plastique et était de ce fait à peine détectable par les détecteurs de métaux. En outre, Wilson avait mis en ligne le mode d'emploi pour la fabrication de l'arme, ce qui permettait subitement à tout un chacun (y compris aux criminels et aux terroristes) de la produire avec une imprimante 3D.

'The Grizzly', la variante canadienne un peu plus grande, est un fusil de calibre .22, dont les pièces ont été façonnées par une imprimante 3D Stratasys Dimension 1200es. A l'exception d'une cheville pour le percuteur, cette arme est également entièrement réalisée en plastique.

ThreeD Ukelele a utilisé 'The Grizzly' avec succès, mais le canon s'est cependant fendu au cours de l'opération. Le Canadien n'a en fait pas lui-même tiré avec le fusil, mais l'a fixé à une table, avant d'en presser la détente au moyen d'une ficelle.