Ce record de vitesse établi par le fabricant de réseaux Ericsson, le fournisseur télécom Verizon et le producteur de puces Qualcomm a eu lieu dans un laboratoire d'Ericsson, où on a utilisé un Qualcomm Snapdragon X20 à spectre de Verizon. Tant l'appareil que le pylône d'émission ont exploité du matériel 4X MIMO multi-antenne.

En tout, ce sont trois blocs de 20 MHz FDD (Frequency Division Duplex) qui ont été utilisés, ce qui a permis de capter 12 faisceaux LTE.

La nouvelle vitesse atteinte est un jalon intéressant pour le développement en LTE/4G. Cela signifie en effet que la vitesse réseau de la technologie peut encore et toujours être améliorée, ce qui est une bonne nouvelle aussi longtemps que la 5G n'est pas encore disponible.

Il nous faut cependant faire observer qu'il s'agit ici d'un test en laboratoire, où tant l'appareil que le pylône d'émission étaient équipés du matériel le plus récent, et où il n'y avait aucun autre utilisateur sur le réseau. Il est donc question d'un record de vitesse établi dans des conditions idéales.