Selon Huawei, Verizon exploite douze de ses brevets sans autorisation. Ces brevets portent sur plusieurs technologies, dont la communication vidéo, la technologie de réseau et la sécurité. Aucun des brevets n'a trait à la technologie 5G.

"Huawei demande simplement que Verizon respecte les investissements consentis par Huawei dans la recherche et le développement en payant pour l'utilisation de nos brevets ou en renonçant à y avoir recours dans ses produits et services", déclare le Chief Legal Office d'Huawei dans une réaction adressée à l'agence de presse Reuters.

Royalties et dommages et intérêts

La firme technologique chinoise veut que Verizon verses des royalties pour l'utilisation de ses brevets. De plus, elle réclame des dommages et intérêts pour l'utilisation de ses brevets dans le passé. Les deux parties se sont précédemment déjà réunies en vue de résoudre le problème en dehors de la salle de tribunal. Au terme de six rencontres, elles n'ont toutefois pas pu trouver d'accord, selon une source de Reuters, ce qui incite à présent Huawei à traîner Verizon en justice.

Cette affaire s'inscrit dans une lutte de plus grande ampleur opposant Huawei et Verizon. C'est ainsi qu'en juin dernier, on apprenait qu'Huawei exigeait une compensation de la part de Verizon pour avoir exploité plus de 200 brevets lui appartenant. Les douze brevets pour lesquels Huawei traîne à présent Verizon en justice, font partie de cette série de 200 brevets.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Selon Huawei, Verizon exploite douze de ses brevets sans autorisation. Ces brevets portent sur plusieurs technologies, dont la communication vidéo, la technologie de réseau et la sécurité. Aucun des brevets n'a trait à la technologie 5G."Huawei demande simplement que Verizon respecte les investissements consentis par Huawei dans la recherche et le développement en payant pour l'utilisation de nos brevets ou en renonçant à y avoir recours dans ses produits et services", déclare le Chief Legal Office d'Huawei dans une réaction adressée à l'agence de presse Reuters.Royalties et dommages et intérêtsLa firme technologique chinoise veut que Verizon verses des royalties pour l'utilisation de ses brevets. De plus, elle réclame des dommages et intérêts pour l'utilisation de ses brevets dans le passé. Les deux parties se sont précédemment déjà réunies en vue de résoudre le problème en dehors de la salle de tribunal. Au terme de six rencontres, elles n'ont toutefois pas pu trouver d'accord, selon une source de Reuters, ce qui incite à présent Huawei à traîner Verizon en justice.Cette affaire s'inscrit dans une lutte de plus grande ampleur opposant Huawei et Verizon. C'est ainsi qu'en juin dernier, on apprenait qu'Huawei exigeait une compensation de la part de Verizon pour avoir exploité plus de 200 brevets lui appartenant. Les douze brevets pour lesquels Huawei traîne à présent Verizon en justice, font partie de cette série de 200 brevets.En collaboration avec Dutch IT-Channel.