Dans toute l'Europe, des agents de police ont effectué des descentes et pratiqué des arrestations.

Après pas mal de rumeurs sur le net, Tine Hollevoet, porte-parole de la police fédérale belge, a confirmé que dans toute l'Europe, y compris en Belgique, une action a grande échelle a été menée contre le piratage internet. Il y a eu des arrestations, des perquisitions et des saisies dans quatorze pays européens.

L'action ciblait ce qu'on appelle dans le jargon les 'release groups'. Ceux-ci ont comme objectif de réaliser dans les plus brefs délais des copies numériques illégales des nouveaux produits de loisirs (films, jeux, musique) et de les répandre sur l'internet. L'action aurait été préparée depuis deux ans déjà par la Federal Computer Crime Unit, en collaboration avec les services de police internationaux.

Le parquet de Bruxelles tiendra aujourd'hui une conférence de presse, afin de fournir plus d'explications sur l'action.

Dans toute l'Europe, des agents de police ont effectué des descentes et pratiqué des arrestations. Après pas mal de rumeurs sur le net, Tine Hollevoet, porte-parole de la police fédérale belge, a confirmé que dans toute l'Europe, y compris en Belgique, une action a grande échelle a été menée contre le piratage internet. Il y a eu des arrestations, des perquisitions et des saisies dans quatorze pays européens. L'action ciblait ce qu'on appelle dans le jargon les 'release groups'. Ceux-ci ont comme objectif de réaliser dans les plus brefs délais des copies numériques illégales des nouveaux produits de loisirs (films, jeux, musique) et de les répandre sur l'internet. L'action aurait été préparée depuis deux ans déjà par la Federal Computer Crime Unit, en collaboration avec les services de police internationaux. Le parquet de Bruxelles tiendra aujourd'hui une conférence de presse, afin de fournir plus d'explications sur l'action.