Dans le cadre de la 7ème Structure pour la Recherche et le Développement Technologique, le projet IPaCSO (Innovation Framework for Privacy and Cyber Security Market Opportunities) réunit des partenaires tant académiques qu'industriels. Le but est de développer une structure permettant de distinguer et d'évaluer de nouvelles possibilités sur le marché de la cyber-sécurité et de la confidentialité, ainsi que de mettre au point de nouveaux produits innovants à cette fin. Outre le Waterford Institute of Technology irlandais et le Deutsches Institut für Wirtschaftsforschung, l'on y trouve également le spécialiste de la sécurité Vasco Data Security et l'association professionnelle belge de la sécurité LSEC.

IPaCSO devrait générer une méthodologie pour un développement plus rapide d'outils destinés à favoriser la cyber-sécurité et la confidentialité, ainsi qu'une utilisation plus sûre de l'ICT. En outre, le projet aidera les entreprises à trouver le financement nécessaire et assurera un accompagnement par des chefs d'entreprise faisant autorité. Le projet courra jusqu'en octobre 2015.

Dans le cadre de la 7ème Structure pour la Recherche et le Développement Technologique, le projet IPaCSO (Innovation Framework for Privacy and Cyber Security Market Opportunities) réunit des partenaires tant académiques qu'industriels. Le but est de développer une structure permettant de distinguer et d'évaluer de nouvelles possibilités sur le marché de la cyber-sécurité et de la confidentialité, ainsi que de mettre au point de nouveaux produits innovants à cette fin. Outre le Waterford Institute of Technology irlandais et le Deutsches Institut für Wirtschaftsforschung, l'on y trouve également le spécialiste de la sécurité Vasco Data Security et l'association professionnelle belge de la sécurité LSEC.IPaCSO devrait générer une méthodologie pour un développement plus rapide d'outils destinés à favoriser la cyber-sécurité et la confidentialité, ainsi qu'une utilisation plus sûre de l'ICT. En outre, le projet aidera les entreprises à trouver le financement nécessaire et assurera un accompagnement par des chefs d'entreprise faisant autorité. Le projet courra jusqu'en octobre 2015.