Pour Ursula von der Leyen, qui préside la Commission européenne, l'actuelle pandémie doit devenir un catalyseur de l'innovation en Europe. "Le secteur technologique européen devient de plus en plus mature", a-t-elle déclaré dans un discours prononcé au Web Summit, l'importante conférence technologique organisée cette année virtuellement à Lisbonne. Mais le fait est que nous accusons néanmoins du retard sur d'autres régions. "Trop de jeunes pousses européennes ont quitté notre continent pour pouvoir croître." Un manque d'infrastructure, mais aussi des barrières levées entre les pays ont freiné la progression de certaines entreprises.

L'objectif de la Commission est depuis quelque temps déjà de créer un terroir permettant aux entreprises européennes de devenir des acteurs mondiaux, ce qui n'a pas encore vraiment été le cas jusqu'à présent. Un plan de relance de 750 milliards d'euros, dont 20 pour cent seront consacrés à des investissements numériques, devrait changer la situation.

Endiguer les grandes plates-formes

Dans son allocution, von der Leyen a approfondi également la réglementation et a annoncé une nouvelle série de lois conçues partiellement pour endiguer la puissance des grandes plates-formes de médias sociaux. "Ces plates-formes ne peuvent devenir de nouveaux monstres à plusieurs têtes", a-t-elle déclaré. Les grands réseaux sociaux doivent aussi être examinés de manière plus critique, car "qui dit plus de puissance et d'impact social, dit aussi plus de responsabilité", selon von der Leyen. Dans la pratique, la Commission va par exemple examiner si les plates-formes accordent la priorité à leurs propres produits et s'il faut mettre au point une règle qui veille à ce que les données des citoyens restent leur propriété, et qu'ils puissent donc emporter leurs données s'ils quittent une plate-forme. Cette règle et d'autres encore doivent être transcrites dans les prochains Digital Services Act et Digital Markets Act, une réglementation destinée à s'appliquer au marché européen unifié tant hors ligne qu'en ligne.

Pour Ursula von der Leyen, qui préside la Commission européenne, l'actuelle pandémie doit devenir un catalyseur de l'innovation en Europe. "Le secteur technologique européen devient de plus en plus mature", a-t-elle déclaré dans un discours prononcé au Web Summit, l'importante conférence technologique organisée cette année virtuellement à Lisbonne. Mais le fait est que nous accusons néanmoins du retard sur d'autres régions. "Trop de jeunes pousses européennes ont quitté notre continent pour pouvoir croître." Un manque d'infrastructure, mais aussi des barrières levées entre les pays ont freiné la progression de certaines entreprises.L'objectif de la Commission est depuis quelque temps déjà de créer un terroir permettant aux entreprises européennes de devenir des acteurs mondiaux, ce qui n'a pas encore vraiment été le cas jusqu'à présent. Un plan de relance de 750 milliards d'euros, dont 20 pour cent seront consacrés à des investissements numériques, devrait changer la situation.Endiguer les grandes plates-formesDans son allocution, von der Leyen a approfondi également la réglementation et a annoncé une nouvelle série de lois conçues partiellement pour endiguer la puissance des grandes plates-formes de médias sociaux. "Ces plates-formes ne peuvent devenir de nouveaux monstres à plusieurs têtes", a-t-elle déclaré. Les grands réseaux sociaux doivent aussi être examinés de manière plus critique, car "qui dit plus de puissance et d'impact social, dit aussi plus de responsabilité", selon von der Leyen. Dans la pratique, la Commission va par exemple examiner si les plates-formes accordent la priorité à leurs propres produits et s'il faut mettre au point une règle qui veille à ce que les données des citoyens restent leur propriété, et qu'ils puissent donc emporter leurs données s'ils quittent une plate-forme. Cette règle et d'autres encore doivent être transcrites dans les prochains Digital Services Act et Digital Markets Act, une réglementation destinée à s'appliquer au marché européen unifié tant hors ligne qu'en ligne.