Aucun détail financier n'a été communiqué, mais Unisys assurera une sous-traitance complète. En d'autres mots, les frais ICT de Lux-Airport sont connus pour les cinq années à venir. Unisys devrait rendre l'infrastructure opérationnelle pour le printemps 2008. Lux-Airport n'aura donc pas besoin d'une équipe informatique séparée. Une équipe d'Unisys sera en permanence sur place pour garantir la disponibilité des systèmes.Dans un premier temps, l'entreprise s'occupera de la mise en place du réseau, de la base de données de l'aéroport, du système d'informations sur les vols, ainsi que de l'ensemble de l'arrière-guichet ('back-office'). Mais Unisys aidera aussi, entre autres, à développer les bornes de self-service, conjointement avec le fournisseur français de logiciels spécialisé RESA. Unisys fait de même pour Brussels Airport (ex-BIAC) à Zaventem. Cinq années durant, Unisys fournira aussi des services de support, de gestion et d'assistance ('helpdesk').

Aucun détail financier n'a été communiqué, mais Unisys assurera une sous-traitance complète. En d'autres mots, les frais ICT de Lux-Airport sont connus pour les cinq années à venir. Unisys devrait rendre l'infrastructure opérationnelle pour le printemps 2008. Lux-Airport n'aura donc pas besoin d'une équipe informatique séparée. Une équipe d'Unisys sera en permanence sur place pour garantir la disponibilité des systèmes.Dans un premier temps, l'entreprise s'occupera de la mise en place du réseau, de la base de données de l'aéroport, du système d'informations sur les vols, ainsi que de l'ensemble de l'arrière-guichet ('back-office'). Mais Unisys aidera aussi, entre autres, à développer les bornes de self-service, conjointement avec le fournisseur français de logiciels spécialisé RESA. Unisys fait de même pour Brussels Airport (ex-BIAC) à Zaventem. Cinq années durant, Unisys fournira aussi des services de support, de gestion et d'assistance ('helpdesk').