NAV Canada se charge du contrôle de l'espace aérien national et international canadien, ce qui représente plus de 18 millions de kilomètres carrés. C'est avec cette firme qu'Unifly a conclu un accord stratégique portant sur un système national de services numériques pour les vols de drones dans ce pays.

Unifly développe un logiciel de gestion des vols de drone. Cela signifie que les pilotes de drone peuvent voir via la plate-forme où il est légal et sûr de voler avec un drone, mais des vols peuvent également être planifiés et gérés via le système. Il s'agit ici de vols dans la ligne visuelle du pilote.

La collaboration conclue aura une durée indéterminée et sera étendue en fonction des besoins du contrôleur du trafic aérien canadien.

"Après une analyse approfondie du marché, nous avons opté pour Unifly en raison de sa technologie sophistiquée et de ses nombreux succès internationaux. Cette nouvelle collaboration sera une composante essentielle de notre stratégie nationale en matière de drones et représente un pas en avant pour la sécurité du trafic aérien et l'innovation technologique dans l'espace aérien canadien", explique Mark Cooper, Senior Vice-President SNA Technologies chez NAV Canada, dans un communiqué de presse.

Unifly avait précédemment déjà conclu des collaborations similaires avec des contrôleurs aériens en Belgique, en Allemagne, au Danemark et en Autriche. Au Japon et au Malawi, l'entreprise veille également à un support fluide des vols de drones.

La firme anversoise a vu le jour en 2016 sous la forme d'une spin-off de VITO et avait fait à l'époque l'objet d'un investissement de départ d'1,2 million d'euros, puis plus tard cette même année d'un autre investissement de 5 millions d'euros. L'été dernier, Unifly avait annoncé une nouvelle phase de capitalisation de 17 millions d'euros. En 2018, Unifly fut élue 'Start-up of the Year' par Data News.

NAV Canada se charge du contrôle de l'espace aérien national et international canadien, ce qui représente plus de 18 millions de kilomètres carrés. C'est avec cette firme qu'Unifly a conclu un accord stratégique portant sur un système national de services numériques pour les vols de drones dans ce pays.Unifly développe un logiciel de gestion des vols de drone. Cela signifie que les pilotes de drone peuvent voir via la plate-forme où il est légal et sûr de voler avec un drone, mais des vols peuvent également être planifiés et gérés via le système. Il s'agit ici de vols dans la ligne visuelle du pilote.La collaboration conclue aura une durée indéterminée et sera étendue en fonction des besoins du contrôleur du trafic aérien canadien."Après une analyse approfondie du marché, nous avons opté pour Unifly en raison de sa technologie sophistiquée et de ses nombreux succès internationaux. Cette nouvelle collaboration sera une composante essentielle de notre stratégie nationale en matière de drones et représente un pas en avant pour la sécurité du trafic aérien et l'innovation technologique dans l'espace aérien canadien", explique Mark Cooper, Senior Vice-President SNA Technologies chez NAV Canada, dans un communiqué de presse.Unifly avait précédemment déjà conclu des collaborations similaires avec des contrôleurs aériens en Belgique, en Allemagne, au Danemark et en Autriche. Au Japon et au Malawi, l'entreprise veille également à un support fluide des vols de drones.La firme anversoise a vu le jour en 2016 sous la forme d'une spin-off de VITO et avait fait à l'époque l'objet d'un investissement de départ d'1,2 million d'euros, puis plus tard cette même année d'un autre investissement de 5 millions d'euros. L'été dernier, Unifly avait annoncé une nouvelle phase de capitalisation de 17 millions d'euros. En 2018, Unifly fut élue 'Start-up of the Year' par Data News.