Les équipes de la KU Leuven et de Thomas More collaborent depuis 2009 déjà à la construction de voitures de course électriques, mais cette année, elles en présentent un exemplaire autonome, baptisé Super Nova. 'Nous étions prêts pour la prochaine étape consistant à transformer l'un de nos modèles plus anciens en une version autonome', explique le team manager Remko Schippers dans un communiqué de presse.

Nombre des logiciels nécessaires ont été développés par les étudiants eux-mêmes. 'Comme nous faisons tout nous-mêmes, nous disposons d'une grande liberté pour la mise en oeuvre de toutes les solutions', déclare Schippers. 'Même si faire collaborer l'ordinateur, le GPS et le LiDAR (Light Detection And Ranging camera, en l'occurrence une caméra spéciale) n'était certainement pas chose facile! Nous avons heureusement pu compter sur l'aide et l'expertise de nombreux partenaires et anciens élèves.'

Compétition

Le développement de la plate-forme autonome s'est faite dans un premier temps sur une mini-voiture, 'le go-kart le plus cher de l'histoire', selon Schippers. Les étudiants ont ainsi pu apprendre comment les algorithmes et les capteurs collaborent. La voiture de course finale a été équipée de toutes sortes de capteurs et de gadgets techniques, avec le soutien de plus de 120 entreprises.

L'année prochaine, les équipes veulent prendre part à la compétition Formula Student avec une version encore améliorée de la Super Nova. 'En tant que race team, nous voulons pousser la voiture dans ses derniers retranchements', ajoute encore Schippers. 'Il s'agit d'améliorer encore les chronos, même si nous sommes déjà super-fiers des performances actuelles de la voiture!'

Les équipes de la KU Leuven et de Thomas More collaborent depuis 2009 déjà à la construction de voitures de course électriques, mais cette année, elles en présentent un exemplaire autonome, baptisé Super Nova. 'Nous étions prêts pour la prochaine étape consistant à transformer l'un de nos modèles plus anciens en une version autonome', explique le team manager Remko Schippers dans un communiqué de presse.Nombre des logiciels nécessaires ont été développés par les étudiants eux-mêmes. 'Comme nous faisons tout nous-mêmes, nous disposons d'une grande liberté pour la mise en oeuvre de toutes les solutions', déclare Schippers. 'Même si faire collaborer l'ordinateur, le GPS et le LiDAR (Light Detection And Ranging camera, en l'occurrence une caméra spéciale) n'était certainement pas chose facile! Nous avons heureusement pu compter sur l'aide et l'expertise de nombreux partenaires et anciens élèves.'Le développement de la plate-forme autonome s'est faite dans un premier temps sur une mini-voiture, 'le go-kart le plus cher de l'histoire', selon Schippers. Les étudiants ont ainsi pu apprendre comment les algorithmes et les capteurs collaborent. La voiture de course finale a été équipée de toutes sortes de capteurs et de gadgets techniques, avec le soutien de plus de 120 entreprises.L'année prochaine, les équipes veulent prendre part à la compétition Formula Student avec une version encore améliorée de la Super Nova. 'En tant que race team, nous voulons pousser la voiture dans ses derniers retranchements', ajoute encore Schippers. 'Il s'agit d'améliorer encore les chronos, même si nous sommes déjà super-fiers des performances actuelles de la voiture!'